Abonnement     Lettre de nouvelle

Sommaire du n° 128 avr - jun 1999

 



CHRONIQUE DE LIVRES

Objectif Golgotha

Roger ELLSWORTH

Edité par Europresse, B.P. 505, F-71322 Chalon-sur-Saône, cédex
Diffusé en Suisse par La Maison de la Bible, Trési 6, CH-7028 Préverenges

Notre époque est marquée par l'individualisme et par la recherche du bien-être pour soi. L'Eglise est en danger de se laisser prendre. Prédications, livres et séminaires donnent la priorité, dans une perspective très humaniste à la résolution de nos divers conflits existentiels ou relationnels, alors que la Croix est mise à la périphérie de l'enseignement. L'auteur du livre remet en valeur cet événement capital, car "la Croix est le point focal, le centre de toute l'histoire humaine". C'est le point de départ. Et il insiste sur "une compréhension claire de la Croix qui produira cette appréciation profonde qui purifiera notre vie de toute priorité indigne et dépourvue de sens" (p.l0). Une compréhension claire de la Croix et de sa portée immense restera toujours le fondement de l'application de l'Ecriture à nos vies.

L'auteur décrit d'une façon touchante l'importance et la grandeur de la Croix de Christ comme étant le point central de l'histoire du monde. Avant les temps éternels "les trois personnes de la Trinité conçurent ce plan de rédemption". La chute et le péché de l 'homme rendirent la Croix nécessaire, la mort spirituelle et physique d'Adam et d'Eve s'étant étendue à toute l'humanité. Parce que tout être humain a l'esprit obscurci, le cour corrompu et la volonté incapable de chercher Dieu, il fallait que le plan de rédemption se réalise. Dieu prend le péché très au sérieux; sa colère se manifeste de différentes manières et son "déversement final" reste un avertissement solennel contre ceux qui persistent dans le péché.

La section I (p. 15-145) décrit la nécessité de la croix de Christ à cause du péché de l'homme, de la sainteté et de la colère de Dieu. Pour satisfaire sa sainteté et sa justice, il fallait deux actes rédempteurs distincts : la propitiation et la substitution par le sacrifice de Jésus-Christ à la croix. Les promesses d'un Rédempteur sont clairement données dans l'Ancien Testament, soit dans la Loi, les Prophètes et les Psaumes (Gen 3.15; Ps 22; Es 53). Des illustrations nous sont données par l'institution des sacrifices (Ex 12; Lév. 16), ou par des préfigurations comme le récit du déluge (1'arche salvatrice annonce Christ qui sauve les siens et les délivre de la colère de Dieu). Joseph et David sont dans une certaine mesure des types de Christ. Puis Dieu est venu en chair en son Fils pour accomplir ses promesses. Il est devenu totalement homme sans cesser d'être Dieu. Deux natures étaient réunies en une seule Personne, et cela dépasse notre entendement. Maintenant, la venue du Fils de Dieu manifeste la volonté de Dieu d'accomplir par lui son dessein éternel : la Rédemption à la Croix. Tout le cheminement terrestre de Jésus, son baptême, ses tentations dans le désert, son ministère public et ses enseignements, pointe vers ce jour culminant de l'histoire.

Ensuite, la section II (pp 153- 189) présente les sept dernières paroles de Jésus sur la croix qui nous amènent vers l'accomplissement de sa mission : son oeuvre rédemptrice. Dans l'obéissance parfaite au Père, le Christ acheva dans la puissance de l'Esprit l'ouvre que le Père lui avait donnée.

Dans la section III, au delà de la Croix, la déchirure du voile, la résurrection de Jésus, son ascension, et la venue du Saint-Esprit pour former son Eglise sont amenées comme des preuves irréfutables de la satisfaction de Dieu quant à l'ouvre grandiose de la Rédemption accomplie par Jésus-Christ.

Dans la section IV, toutes les réponses sont finalement données par rapport au message de la Croix, et c'est par la foi que nous pouvons saisir Jésus qui est mort pour nos offenses et ressuscité pour notre justification (Rom 4.24-25). L'ouvre salvatrice de Christ est donc suffisante pour tous, mais n'aura son efficacité que pour celui qui a la foi en Jésus(Rom 326), tandis que la colère de Dieu tombera sur celui qui l'aura rejeté. Et l'auteur termine : "Nous avons donc en Marie et en Judas deux réponses différentes à la question d'aimer Christ. Que Dieu nous vienne en aide pour que nous appartenions à la compagnie de Marie et pour que nous aimions Christ d'un amour fervent et dépourvu de toute honte".

Vraiment un livre qui nous amène au cour du dessein de Dieu : GOLGOTHA. Le passé, le présent et le futur, tout converge vers le point central du dessein éternel de la Trinité : La Croix, centre de l'histoire, en vertu de laquelle tout a été accompli de jure par Jésus-Chris, pour que tout sera accompli de facto à son retour. C'est l'histoire de la Rédemption. Dans la mesure où nous découvrons notre propre misère face à la sainteté de Dieu, la Croix deviendra pour nous le centre de notre adoration et de notre témoignage. Elle conférera toute la vigueur à la mission qu'il nous a laissée avant de rejoindre son Père : Faites de toutes les nations des disciples, baptisez-les au nom du Père du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à garder tout ce que je vous ai prescrit. D'autre part, à maintes reprises, l'auteur nous met en garde aussi contre de fausses théories quant à l'ouvre de Christ. Un livre qui nous amène à propager un message clair et sans compromis de la Bonne Nouvelle pour les hommes perdus et désespérés, tout en nous encourageant à lui donner des applications concrètes dans nos propres vies.

H. LÜSCHER
What is Promesses ? Accueil  |  Catalogue  |  Recherche  |  Liens  |  Impressum  |  La Bible