Abonnement     Lettre de nouvelle

Sommaire du n° 132 avr - jun 2000

 



CHRONIQUE DE LIVRES

Dichiarazioni Evangeliche

Il movimento evangelicale 1966 - 1996

Auteur: 38 Déclarations Evangéliques compilées sous la direction de Pietro Bolognesi

Editeur: EDB, Edizioni Dehoniane, Bologna, (520 pages)

UN ouvrage unique en son genre - une première, à ma connaissance - vient de sortir de presse. C'est un événement important dans le monde évangélique ! Pietro Bolognesi, théologien et directeur de l'Institut de Formation Evangélique et de Documentation (IFED) à Padova, en collaboration avec l'Alliance Evangélique Italienne et avec «La Consultazione Ministeriale Evangelica» laisse ainsi l'empreinte solide d'une culture évangélique biblique que ni Protestants ni Catholiques ne peuvent plus désormais ignorer. Ce livre vient contrer la tendance actuelle à ranger les Evangéliques parmi les sectes. Il faudra désormais compter avec le mouvement évangélique dans son ensemble. Il est vrai que c'est un mouvement complexe, varié, diversifié, difficile à décrire, mais il est aussi plein de vigueur. Plusieurs livres ont été publiés à ce sujet, car le phénomène, s'amplifiant progressivement depuis quelques décennies, ne cesse d'attirer l'attention des théologiens, historiens, sociologues et politiciens.

Le choix de ces 38 déclarations, rapports et communiqués, représente, à mon avis, une précieuse source d'information. Il donne des points de repère à la fois pour les Evangéliques et pour ceux qui, en dehors de ce mouvement, cherchent à s'orienter dans un monde sans valeurs sûres et stables. Ces documents ont le mérite d'être fondés sur les Ecritures et non liés aux circonstances locales ou temporelles. Cette compression synthétique donne une idée des différentes sensibilités évangéliques, ce qui lui confère une grande diversité d'énonciations sur les questions fondamentales de la foi chrétienne, ainsi qu'une exposition claire des opinions diverses concernant les questions non fondamentales. Ainsi, sur le plan théologique, cette unité substantielle dans les doctrines fondamentales du christianisme historique est marquante (l'inspiration plénière et l'autorité absolue de l'Ecriture, la Trinité de Dieu, la Divinité, l'incarnation du Fils de Dieu, sa mort, sa résurrection, la pleine suffisance de son ouvre rédemptrice, la corruption totale de l'homme, le salut par grâce par le moyen de la foi, la sanctification, le retour de Jésus-Christ, etc.). L'accent est mis sur la conversion individuelle, sur l'engagement d'une vie chrétienne personnelle et sur le rayonnement missionnaire. Sur le plan sociologique, nous trouvons des énoncés sur l'hymnologie, l'évangélisation, les styles de prière, la lecture biblique, les comportements éthiques. La spiritualité est liée à la théologie professée. Sans forcément adhérer à tous les points adoptés dans ces diverses déclarations, je pense qu'elles sont utiles comme source d'information et comme ouvrage de référence.

Une statistique indique qu'en l'an 2000, le monde protestant est composé de 74,7% d'Evangéliques contre 50,4% en 1900. La croissance notable de ce mouvement se remarque surtout en dehors du monde occidental. Le sens du terme Evangelico tel qu'il est utilisé dans cet ouvrage, correspond aux termes Evangelical en anglais, Evangelikal (pas forcément synonyme d'Evangelisch) en allemand et Evangélique radical, ou encore Evangélique biblique, Conservateur en français, et est caractérisé par un attachement aux fondements bibliques de la foi, et aussi par une soumission inconditionnelle à la Parole, seule norme de foi. En français, le mot «Evangélique» n'est pas assez précis, car beaucoup se disent «évangéliques» sans l'être dans le sens défini ci-dessus. Pour le Petit Robert, les termes «protestant» et «évangélique» sont synonymes. Le terme «fondamentaliste» n'a plus la même connotation aujourd'hui qu'à l'origine. Il est désormais franchement négatif.

Les déclarations sont divisées en trois parties. La première partie part de la Déclaration de Berlin (1966) et s'étend CHRONIQUE DE LIVRES jusqu'à 1973. Elle comprend six déclarations: sur l'évangélisation, la mission mondiale de l'Eglise, la nécessité d'être des confessants, les crises de la mission, la responsabilité sociale et l'autorité de l'Ecriture.

La seconde partie comprend vingtdeux déclarations. Elle commence avec le Pacte de Lausanne (1974) et va jusqu'au Manifeste de Manille (1989). Elle traite des thèmes suivants: le Congrès mondial sur l'évangélisation; la nécessité d'affirmations théologiques; l'Eglise et les nations; l'héritage évangélique; l'Evangile et la culture; l'inerrance biblique; l'enseignement chrétien; un style de vie simple; les Evangéliques et les Catholiques; la mise en commun des expériences; marxisme et christianisme; l'herméneutique biblique; évangélisation et responsabilité sociale; la part des églises confessantes (par contraste avec les églises multitudinistes); les évangélistes itinérants; les vocations missionnaires; une évaluation évangélique du Catholicisme romain; l'éthique biblique, la valeur de la vie humaine; l'homme et la femme selon la Bible; les rapports avec le peuple Juif.

La troisième partie commence avec le Manifeste de Manille (1989) et se termine avec la Déclaration de Cambridge (1996). Elle englobe dix déclarations avec les thèmes: le Congrès mondial sur l'évangélisation; le renouveau de l'enseignement théologique; l'environnement dans une perspective évangélique; christianisme et économie; le royaume de Dieu; la théologie de la prospérité et de la souffrance; l'évangélisation du monde; la sauvegarde de la création; la situation de l'Eglise (quatre-vingt-quinze thèses); la nécessité d'un retour à l'Evangile.

Chaque déclaration est précédée d'une courte introduction et d'une bibliographie. Au début de l'ouvrage, une bibliographie générale nous est présentée sur les rapports entre les Evangéliques et leur identité théologique, la culture, l'action sociale, l'ocuménisme, les perspectives futures. A la fin du livre, on trouve un index de tous les passages bibliques cités.

Vraiment, c'est un ouvrage qui fascine par l'unité dans les fondements de la foi chrétienne historique et la grande diversité des énoncés évangéliques de la vision biblique du monde qui s'en dégagent. Il serait souhaitable qu'un éditeur francophone s'attelle à la publication de cet ouvrage en langue française. Le lecteur objectif pourra ainsi se rendre compte par lui-même de ce que les représentants catholiques et protestants du christianisme dit «officiel» doivent maintenant compter avec ce mouvement, dont la force ne provient pas des conventions humaines, mais avant tout de l'enracinement dans la Parole de Dieu.

Nous profitons de l'occasion pour recommander également à ceux qui connaissent la belle langue de Dante, l'IFED (Institut de Formation Evangélique et de Documentation), avec son centre à Padova, sa grande bibliothèque, ses séminaires et spécialement son excellent journal de réflexion biblique «Studi di teologia» (Etudes de théologie), aux thèmes les plus divers pour un enseignement biblique.

Adresse: I.F.E.D., C.P. 756, IT-35100 Padova, Italie.

H. Lüscher

What is Promesses ? Accueil  |  Catalogue  |  Recherche  |  Liens  |  Impressum  |  La Bible