Abonnement     Lettre de nouvelle

Sommaire du n° 139 jan - mar 2002

 



VIE CHRÉTIENNE

TENIR FERME

(Ephésiens 6.11-13)

Modeste EALE Bomolo

Cet article est le résumé d’un message délivré par Modeste EALE Bomolo dans une église évangélique à Kinshasa. Ancien de cette église, il a quitté le pays entre-temps pour des raisons professionnelles. Il est veuf, père de deux enfants et informaticien de profession.

«C’est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour et tenir ferme après avoir tout surmonté» (Eph 6.11-13).

Tenir ferme ? Qui doit tenir ferme ? Contre qui ? Comment ? Et pourquoi ?

Tenir ferme veut dire résister, s’accrocher et gérer ce qu’on a gagné. Seul le chrétien soumis au Seigneur et à sa Parole, donc rempli du Saint-Esprit (Eph 4.6), et revêtu de «toutes les armes de Dieu», peut tenir ferme contre le diable (le chrétien charnel doit passer par la confession et la repentance), «car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde des ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes». Nous sommes donc exhortés à prendre toutes les armes de Dieu, afin de
• Tenir ferme contre les ruses du diable.
• Résister dans le mauvais jour et tenir ferme après avoir tout surmonté.

A. TENIR FERME CONTRE LES RUSES DU DIABLE

«Ainsi donc, que celui qui croit être debout prenne garde de tomber. Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces, mais avec la tentation, il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter » (1Cor 10.12-13).

Le diable qui rôde autour de nous comme un lion rugissant cherchant qui dévorer (1 Pi 5.8-9) n’a qu’une seule stratégie: «créer le doute dans le cœur de l’homme». Et c’est une vieille technique qu’il continue d’utiliser encore aujourd’hui : «Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs que l’Éternel Dieu avait faits. Il dit à la femme : Dieu a-t-il réellement dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin? » (Gen 3.1).

Il nous attaque le plus souvent par les stratagèmes suivants :

1. La critique et le doute contre l’authenticité de la Parole de Dieu

La Parole de Dieu a été écrite par les hommes sous l’inspiration du Saint-Esprit, et non sous celle des hommes. Celui qui ne croit pas à l’authenticité de la Parole de Dieu a perdu la foi. Et celui qui n’a pas la foi a tout perdu et ne peut plus plaire à Dieu (Héb 11.1,6).

2. L’immobilisme

Une autre ruse de notre adversaire est qu’il fera tout pour nous empêcher de passer à l’action en nous incitant à ajourner ou tout simplement à repousser le moment choisi pour :

a) accomplir un vœu ou une résolution (Ecc 5.3). Quand on prend un engagement devant Dieu, il faut aller jusqu’au bout.

b) évangéliser (Matt 28.19-20). L’ordre missionnaire «Allez, faites de toutes les nations des disciples…» est le même que celui de Paul, étreint par l’amour de Dieu. Il écrit que «la nécessité m’en est imposée. Malheur à moi, si je n’évangélise pas» (1 Cor 9.15-18). L’ennemi nous suggère si souvent de rester silencieux face à notre responsabilité d’apporter l’Evangile à notre prochain.

c) réparer un tort (Matt 5.23; 6.14; Luc 19.8-9). Ici nous allons relever deux obstacles. Très souvent il nous est plus difficile de pardonner à ceux qui nous ont offensés que de demander pardon. Deuxièmement, il nous arrive même d’aller plus loin, c’est à dire de prendre des témoins pour assister à l’événement de l’offense. C’est un langage d’orgueil, parce que nous savons que nous allons tirer profit de cela, quand le frère ou le témoin fera notre publicité en racontant ce qui s’est passé et en mettant l’accent sur notre «humilité ». Dieu n’est pas dupe.

3. Des décisions prises à la hâte au lieu de la maîtrise de soi et de la patience

Soyons sur nos gardes! Une autre ruse du diable est de nous pousser à des décisions prises à la hâte (tout de suite), pour que nous perdions la paix. Nous le faisons parfois sans réfléchir. Exemple: l’histoire d’Abraham au sujet de sa descendance. Conséquence : la naissance d’Ismaël. Comme le temps passait, et que Sara ne concevait toujours pas, elle proposa à son époux de lui donner un fils par sa servante Agar:

«Et Saraï dit à Abram : voici, l’Éternel m’a rendue stérile, viens, je te prie, vers ma servante; peut-être aurai-je par elle des enfants. Abram écouta la voix de Saraï (Gen 16.2). Alors la Parole de l’Éternel lui fut adressée ainsi : ce n’est pas lui qui sera ton héritier, mais c’est celui qui sortira de tes entrailles qui sera ton héritier» (Gen 15.4).

Si cette sorte de manœuvre de l’ennemi nous atteint, que nous sommes sur le point de décider des choses avec précipitation et sans réfléchir, arrêtons-nous et remettons-nous à Dieu dans la prière jusqu’à ce qu’Il remplisse notre cœur de sa paix par le Saint-Esprit. Qu’il est précieux d’apprendre à «marcher selon l’Esprit », avec son secours, en exerçant la maîtrise de soi et la patience, qui font partie de ce que la Bible appelle fruit de l’Esprit de Dieu (Gal 5.22).

Le secours de Dieu dans le combat: compréhension des Saintes-Ecritures

L’homme, sans le concours de l’Esprit de Dieu, ne comprendra jamais la Parole de Dieu. Le Seigneur Jésus-Christ a dit : «Quand le Consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. Il me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera » (Jean 15.13-14). Ce précieux secours de l’Eternel nous viendra par la méditation des Saintes-Ecritures qui nous éclairent dans nos diverses circonstances et nous fortifient.

B. RESISTER DANS LE MAUVAIS JOUR

La Bible nous dit exactement ceci: «Ainsi donc, que celui qui croit être debout prenne garde de tomber! Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés audelà de vos forces ; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter» (1Cor 10.12-13).

Les mauvais jours viendront dans notre vie, si ce n’est déjà fait. Job, l’homme intègre et honnête, Jean Baptiste, Elie le prophète et David le roi ont vécu cette situation.
- Job avait perdu d’un coup : ses biens, ses enfants et même sa santé.
- Jean Baptiste, arrêté par Hérode à cause de la vérité qui devait être dite, ne voyant pas venir le secours qu’il attendait de la part du Seigneur Jésus- Christ (Luc 7.20-23), envoya deux de ses disciples poser une question bizarre à Jésus : «… es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre?»
- Le prophète Elie, après avoir tué 450 prophètes de Baal et peut-être 400 d’Astarté, fut menacé de mort par Jézabel. Pris de panique, il prit la fuite et demanda la mort à Dieu. Mais, il ne la lui accorda pas (1 Rois 19.2).
- Le Roi David reçut des menaces de la part de son propre fils et il quitta le pays.

Les mauvais jours viendront de plusieurs façons: problèmes, incompréhensions, disette, maladies, oppressions démoniaques, échecs, etc.

Sachez que vous devez:
- vous accrocher au Seigneur et à sa Parole, puis
- résister en utilisant les armes de Dieu (les armes d’un homme ne feront jamais fuir le diable et ses acolytes).

Quand on tient ferme là où Dieu nous a placés, on ne recule pas. «Nous sommes plus que vainqueurs par Celui qui nous a aimés, Christ» (Rom 8.31-39) sur le terrain où Dieu nous a placés.

Certains des sorciers, des magiciens, des féticheurs, de ceux qui pratiquent la divination, de ceux qui disent la bonne aventure (Zeke, Mbikudi), de ceux qui invoquent les démons et les morts, de ceux qui mangent la viande sacrifiée aux idoles (Salaka) et d’autres incrédules pourront se convertir tout simplement parce qu’ils seront étonnés de voir comment, malgré tous nos problèmes, nous tenons ferme dans la foi.

«O Timothée, garde le dépôt, en évitant les discours vains et profanes, et les disputes de la fausse science dont font profession quelques-uns, qui se sont ainsi détournés de la foi. Que la grâce soit avec vous» (1 Tim 6.20-21).

Tenez ferme contre le doute que l’ennemi suscite dans votre cœur. Quelqu’un a dit: «Je dois douter de mes doutes, car mes doutes sont redoutables». Tenez ferme après avoir tout surmonté. Revêtez- vous de l’armure de Dieu selon Eph 6.14-20. La victoire nous a été acquise à la Croix du Calvaire par Jésus- Christ, le grand Vainqueur. Ne quittons pas le terrain de la foi et poursuivons la paix et la sanctification (Hébr 12.14) dans nos vies et dans nos familles.

What is Promesses ? Accueil  |  Catalogue  |  Recherche  |  Liens  |  Impressum  |  La Bible