Abonnement     Lettre de nouvelle

Sommaire du n° 139 jan - mar 2002

 



L’EGLISE AU 21e SIÈCLE

LA CROISSANCE DE L’EGLISE

Scott McCarty

I – Introduction

Le titre indique un sujet qui doit préoccuper chaque chrétien, car le Seigneur Jésus s’y est toujours intéressé de tout son coeur. Il donna sa vie pour que l’Eglise existe et croisse. Ce qui préoccupe le Seigneur doit nous passionner aussi. Est-ce vrai pour vous?

Dans ma lecture du livre des Actes des Apôtres, j’ai été frappé par la croissance de l’Eglise naissante (3.41,47; 4.4; 5.14; 6.7; 9.31; 11.21; 14.21; 16.5; 19.10).

Une question s’est alors peu à peu imposée à mon esprit : «Quels principes généraux puis-je y découvrir, qui aideront mon église locale à vivre conformément au modèle du Nouveau Testament? » Chaque communauté doit veiller à ce que l’ordre d’apporter l’Evangile à son prochain soit maintenu jusqu’au retour du Seigneur (Mat 28.16-20)! Christ, la Tête de l’Eglise, a une multitude de bénédictions en réserve pour chaque église locale, quel que soit son état de santé spirituelle. Mais elle doit les désirer vivement, car elles ne tombent pas toutes seules d’en haut.

Avant de tracer trois étapes du développement de toute église locale, définissons le cadre de notre recherche:
• les Actes donnent un aperçu de presque toutes les composantes du corps de Christ, et ce, pendant un laps de temps assez long, plus de trente ans;
• dans cette brève étude, nous ne traiterons pas directement des interventions spectaculaires du Saint-Esprit, ni des effets merveilleux de la guérison, ni de la grande part que jouent les conversions de certaines personnes-clés, car elles sont exceptionnelles. Ce qui nous intéresse est le travail du Saint- Esprit dans la vie de tous les jours;
• nous ne nous occuperons que de ce qui a trait aux principes pratiques qui, dans les Actes déterminent la croissance de l’Eglise.

Il est évident que cette étude est indicative et non exhaustive, autrement il faudrait écrire un livre. J’aimerais simplement stimuler notre réflexion!

1ère étape : La préparation apostolique pour la croissance

1. Dans Act 1.2-11, nous voyons l’importance de l’enseignement donné par le Seigneur Jésus concernant sa Personne, son ministère, son royaume et son plan d’évangélisation. Traitons-nous ces sujets systématiquement dans notre communauté? Il est impératif de bien les connaître, et d’en aimer la manifestation. Que faisons-nous pour apprendre et enseigner ces vérités d’une manière systématique?

2. Dans Act 1.12-26, nous découvrons deux grandes activités préparatoires, base de toute explosion de vie sur le plan local:

• la prière concertée et intense, ainsi qu’une communion fraternelle limpide dans l’unité (v. 12-14). Or, c’est justement ici que les attaques de Satan sont particulièrement acharnées: elles visent les liens qui nous attachent à Dieu et aux autres. L’œuvre est ainsi cassée avant d’être lancée... Quels moyens spirituels et pratiques avonsnous prévus pour assainir et protéger ces liens?

• La direction de l’œuvre par des hommes qualifiés (v 16-26). Les récits des Actes pourraient ici servir d’illustration aux principes énoncés en 1 Tim 3.1-13 et en Tite 1.5-9. Priez le Seigneur qu’Il donne de tels hommes à votre église. Il ne suffit pas de désirer se mettre au service des autres: la communauté locale a besoin d’hommes désignés par l’Esprit. Evitons donc les critères charnels dans ces choix.

2ème étape : Le commencement et le démarrage

1. La venue du Saint-Esprit se produit (Act 2.1-13) à chaque conversion d’un pécheur à Jésus-Christ, selon 1 Cor 12.12-13. Le converti reçoit définitivement le Saint-Esprit à l’instant où il invite le Seigneur Jésus-Christ, le Fils de Dieu, dans sa vie, et le reçoit comme Sauveur (Eph. 1. 13; 2 Cor. 1.21- 22).

2. La proclamation quotidienne de l’Evangile se fait dans la puissance du Saint-Esprit quand les croyants
• sont consacrés et soumis ( 2.1 ) à la Parole de Dieu ( cf., Act 1. 4-5, 8, 12, 14). Cela nécessite pour nous aujourd’hui une bonne connaissance des Actes et des Epîtres;
• sont unis dans un même esprit et poursuivent les mêmes buts (2.1). Ce sont les anciens ou responsables qui donnent le «ton» et qui annoncent clairement les buts bibliques;
• sont au bon endroit, au bon moment (2.1). Souvent, les croyants sont émotionnellement attachés à un local. C’est souvent le lieu où ils se sont convertis; ou dans lequel ils ont investi beaucoup d’argent... Peut-être aussi est-ce un endroit géographiquement bien placé pour un grand nombre d’entre eux, alors qu’aucune personne résidant aux alentours n’y vient! Avons-nous demandé à Dieu : «Où veux-tu, Seigneur, que nous travaillions»? Aurions-nous le courage de changer de local ou d’essaimer une église soeur, si le Saint-Esprit nous l’indiquait? Quand une communauté locale devient si grande que l’on ne se connaît plus les uns les autres et qu’on ne peut plus prendre soin de chacun, je me demande si le moment n’est pas venu de préparer avec sagesse un essaimage. Il faudra tenir compte alors du nombre de personnes déjà engagées, des responsables doués et spirituellement forts, des objectifs clairs et détaillés et d’un endroit géographique adéquat;
• laissent leurs dirigeants prendre leurs responsabilités (2.14, 41,42; 6.4; 13.1-3; 14.20c-23), en les aidant par la prière et dans le respect;
• prêchent et rendent témoignage à Jésus-Christ par la Bible en exposant les vérités bibliques (2.14-36). N’avons-nous pas tendance à rendre témoignage de nous-mêmes, plutôt que de présenter d’abord le Seigneur? C’est lui qui sauve (Jean 12.32; Act 4.12), et non pas nous ni notre témoignage;
• font une invitation biblique (2.38; 3.19) aux perdus. Trop souvent, l’invitation est si peu biblique et si vague que des «fausses-couches spirituelles » se produisent; et après, on se demande pourquoi telle personne ne marche pas avec le Seigneur. Le travail de suite doit être fait avec soin (2.42; 5.21, 25,42).

3. La vie communautaire était merveilleusement exemplaire (2.42-47), parce qu’elle baignait dans la crainte de Dieu, l’unité, le partage matériel, la joie et la simplicité jointes à l’adoration. Faites une enquête sérieuse dans votre église pour savoir si les onze caractéristiques relevées ci-dessus (elles sont écrites dans la marge de ma Bible!) sont réellement vécues dans votre église. Priez constamment qu’elles le soient.

3ème étape : La vitesse de croisière

Nous allons maintenant relever un certain nombre de principes qui se dégagent de la vie de l’Eglise racontée dans les Actes, et qui restent permanents. Ces principes permettent à une église locale d’entretenir sa vie spirituelle, démontrant ainsi que le Corps de Christ local est un organisme vivant et dynamique.

1. La prédication de l’Evangile (3.12- 26; 4.33; 5.30-32,42; 6.13-14, 7.1-53; 8.4-5,25,40 ; 9.20,28 ; 10.34-43 ; 11.20; 13.16-49 ; 14.3,7; 15.35; 20.20; 26.1-29; 28.31a). Suivons-nous l’exemple apostolique (1 Cor. 15. 3-4)?

2. La fidélité face à la persécution (4.8-12,19-20; 3.29,41; 7.59-60; 13.50; 14.2; 16.22-24; 19.30-31; 20.22-24). Peu d’entre nous avons réellement souffert pour Christ. Je prie depuis des années pour rester fidèle au Seigneur si une persécution devait arriver. Pourquoi? Parce que je n’ai pas confiance en moi-même – en ma chair, et vous?

3. Les actions de grâce au Seigneur dans les moments difficiles (4.23-30; 16.25). Elles témoignent de notre confiance en Lui et révèlent une certaine maturité spirituelle. La louange ancrée seulement dans «le beau temps» est trop facile.

4. Le règlement rapide et efficace des problèmes internes graves (5.1-11; 6.1- 6; 8.18-24; 15.1-29,36-40). Ô combien l’œuvre est retenue et l’énergie dissipée par des problèmes qui traînent en longueur, parce que les responsables ne veulent pas «offenser» le frère Untel ou le fils de Monsieur X ou l’épouse de Monsieur Y! Dans les Actes, l’œuvre est toujours plus importante que l’individu, c’est-à-dire qu’il n’est jamais question de sacrifier l’œuvre pour ménager les sentiments d’une personne ou d’une famille!

5. Les responsables sont bibliquement qualifiés (6.5-6; 13.1-2; 14.23; cf., 1 Tim 3.1-13; Tite 1.5-9). Des lacunes dans ce domaine entravent gravement la croissance spirituelle et numérique de la communauté. Prenons garde! La croissance numérique n’est pas un signe automatique que Dieu est en train de bénir l’église. Dieu recherche la qualité. Priez pour cela.

6. La pratique du partage matériel (4.32b,34-35; 11.27-30; 20.35). Parfois, les raisons données pour s’abstenir d’aider matériellement des nécessiteux légitimes n’ont pas de raison d’être et frôlent le scandale.

7. La flexibilité dans l’évangélisation (8.26-27; 10.9-23,28; 13.51). Sommesnous prêts à changer de style, de méthode, d’endroit, d’horaire ou de jour pour organiser des activités selon la nécessité des besoins?

8. Le témoignage personnel (8.29-40; 16.31-32; 17.17; 23.11; 24.10-21). La véritable œuvre d’évangélisation, c’est que chacun témoigne et évangélise là où il vit et travaille. N’attendez pas la prochaine campagne d’évangélisation et un prédicateur éloquent, mais commencez aujourd’hui à rendre témoignage de Jésus-Christ !

9. Le travail pastoral - ce terme est employé dans son sens biblique (Eph 4. 11-16) et non dans le sens ecclésiastique - (9.32,38-41; 6.1-6; 9.26-28; 14.21-22; 15.41; 16.40; 20.1-2,7). Vous occupez-vous sincèrement et avec dévouement du troupeau? Le troupeau a besoin de soins, de nourriture, de direction, de protection et d’encouragement.

10. Une vision internationale (8.5; 11.27-30; 13.1-13; 16.1-3). Votre église prie-t-elle le Seigneur Jésus pour que l’Esprit suscite des missionnaires parmi vous? Le N.T. ne mentionne aucune prière adressée directement au Saint-Esprit, car Christ est la Tête du Corps, et c’est Lui qui indique à l’Esprit quel rôle Il doit jouer auprès du converti (cf Jean 16.13-15; Act 4.24- 30). Votre communauté s’intéresse-telle à envoyer des missionnaires? Priez-vous concrètement pour les perdus d’un pays étranger ou d’une autre région que la vôtre?

11. L’humilité des responsables (3.6; 8.5,26-27; 10.28,34; 11.25-26; 13.4,13; 14.15a). Etes-vous connu pour votre humilité ou est-ce toujours vous qui avez raison, même dans des domaines secondaires?

12. Une structure gouvernementale locale biblique (14.23; 20.17,28). Vos jeunes savent-ils expliquer, Bible en mains, pourquoi votre église est organisée et gouvernée de telle ou telle façon? Votre structure est-elle biblique ou seulement humaine et traditionnelle?

13. Un enseignement biblique renforcé, équilibré et continu (2 :42; 6.2,4; 19.9-10; 20.20,26,3; 28.31). Je crois que c’est la plus grande lacune générale de l’Eglise partout dans le monde en ce début du 21e siècle! Si cela est aussi vrai chez vous, qu’allez-vous faire pour que cela change? Commencez par prier, puis discutez du problème avec les autres dans le calme et le respect.

14. De la part des croyants, une séparation nette d’avec le péché (19.19-20) comme preuve de la réalité de leur conversion à Jésus-Christ. Une négligence dans ce domaine noircira la réputation de Jésus-Christ et pourrait affaiblir définitivement la communauté. Si nous vivons comme les perdus, ils ne verront jamais la nécessité de la transformation de leur vie par le Seigneur.

15. Le ministère irréprochable des ouvriers à plein temps (20.33-35 ; 24.26). Sommes-nous irrépréhensibles quant au zèle, la libéralité, l’humilité, la maîtrise de nos sentiments et de nos paroles, la mondanité ? Pouvons-nous dire avec une humilité réelle et sans rougir avec qui nous œuvrons ?… Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ?

Ô combien le Seigneur a besoin de travailler constamment dans ma propre vie! Que le Seigneur ait pitié de nos lacunes, et qu’Il redresse nos situations!

Conclusion

Comme vous l’avez remarqué, cette étude a simplement touché quelques principes de base de la vie d’une église qui avance normalement. Aucune nouvelle recette ne vous a été proposée! L’homme s’appuie sur les méthodes modernes les plus variées et les plus spectaculaires en espérant aboutir aux meilleurs résultats. Mais la méthode de Dieu est de chercher des hommes et des femmes qui Lui soient entièrement dévoués (11.22- 24).

Je souhaite seulement que ces quelques réflexions puissent servir de tremplin pour des discussions utiles et édifiantes au sein de votre église et parmi ses responsables. Ne restons pas immobiles, avançons dans la direction où le Seigneur nous mène par l’étude des Saintes Ecritures, livre des Actes et épîtres en bonne et due place. Qu’allez-vous faire maintenant?

 

What is Promesses ? Accueil  |  Catalogue  |  Recherche  |  Liens  |  Impressum  |  La Bible