Abonnement     Lettre de nouvelle

Sommaire du n° 141 jul - sep 2002

 



TÉMOIGNAGE

J’AI RENCONTRÉ LE CHRIST

Said ASSAGBA (nom d’emprunt)

Je suis né au Sénégal, au milieu d’une famille de huit enfants. Comme musulman, je pratiquais ma religion dans une «dahéra » (mosquée) de mon quartier avec notre Imam. Nous avions organisé des chants religieux dans notre village et les villages environnants. Les prières se faisaient en groupe, matin et soir, souvent durant toute une semaine. C’étaient des journées pénibles pour moi et mes camarades.

Un jour, lors d’une promenade au marché de mon village, j’ai rencontré un homme, un «toubab ». Je me suis arrêté et lui ai dit «Bonjour Monsieur, comment t’appelles-tu?» Il me répondit «…, missionnaire anglais, et j’habite déjà depuis six ans au village». Après avoir fait ma connaissance, il m’invita chez lui. Il habitait dans un petit bâtiment de deux pièces avec une véranda pour recevoir les gens. Ce fut le début d’une longue amitié. Je lui rendais souvent visite, et il venait aussi nous voir dans ma famille. Un jour, il me donna un livre disant que c’était un cadeau pour moi. Je le remerciai. En le lisant, j’ai appris comment Dieu a créé l’univers et l’homme, comment l’homme a péché contre lui dans le jardin d’Eden, comment il chassa cet homme et sa femme de là. Le lendemain, je suis retourné chez mon ami pour lui dire que notre Coran parle de la même chose et que c’était donc très bon à lire. Ce livre était la Torah de Moïse. Il m’en donna un autre, l’Injil, le livre d’Issa ou le Nouveau Testament. Après avoir lu ces livres, certains passages concernant Jésus, appelé Fils de Dieu, me troublaient. Mes deux premières questions furent: «Comment Dieu peut-il avoir un fils sur cette terre?» et «le Coran ne dit-il pas qu’après que Jésus est monté au ciel, un autre prophète allait venir, Mohammed, le dernier prophète? »

Un jour, il m’invita à une étude biblique qu’il faisait chez lui avec mes camarades. Nous avons commencé cette étude en février 1997 et en 1998, j’ai reconnu le Seigneur Jésus-Christ grâce au texte d’Actes 1.6-11:

«Eux donc, réunis, demandèrent: Seigneur, estce en ce temps que tu rétabliras le royaume pour Israël? Il leur répondit: Ce n’est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. Mais vous recevrez une puissance, celle du Saint-Esprit, survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre. Après avoir dit tout cela, il fut élevé pendant qu’ils le regardaient, et une nuée le déroba à leurs yeux. Et comme ils avaient les regards fixés vers le ciel pendant qu’il s’en allait, voici deux hommes en vêtements blancs se présentèrent à eux et dirent: Vous Galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel? Ce Jésus qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, reviendra de la même manière dont vous l’avez vu aller au ciel».

Et celui de Jean 1.14:

«La Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme celle du Fils unique venu du Père».

Cela m’a beaucoup parlé et a remué le fond de mon cœur, et j’ai compris que la lumière du monde, c’est Jésus, et je l’ai accepté comme Fils de Dieu dans ma vie, ce que les musulmans refusent. C’est un peu plus tard que j’ai compris qu’il fallait me repentir de mes péchés en donnant ma vie à mon Sauveur et Seigneur Jésus-Christ.

Ma vie changea, mais ce fut le début d’une persécution par mes parents. Père de 8 enfants, j’ai quitté mon village pour aller dans un autre. Comme ma femme était encore musulmane, j’avais quelques difficultés à ses côtés. Mais les prières du missionnaire et les miennes m’ont beaucoup aidé dans ma foi en Christ. Je pense aussi au Ps 7.2-3: «Eternel, mon Dieu! Je cherche en toi mon refuge; Sauve-moi de tous mes persécuteurs et délivre- moi, de peur qu’ils ne me déchirent comme un lion qui emporte sans que personne ne délivre».

Deux ans plus tard, le Seigneur me confia l’école du dimanche au Centre Baptiste à…J’ai été très béni dans ce ministère ouvert. Parfois nous étudions la Bible aussi en groupe. Peu à peu, j’ai éprouvé le besoin d’approfondir ma connaissance de la Bible et j’en ai parlé au responsable qui a facilité mon entrée à l’Ecole biblique de Dakar où je suis pour cette session. Je bénis le Seigneur pour tout le chemin parcouru, et mon vœu le plus cher est de voir venir à Lui ma femme et mes enfants. Amen!

What is Promesses ? Accueil  |  Catalogue  |  Recherche  |  Liens  |  Impressum  |  La Bible