Abonnement     Lettre de nouvelle

Sommaire du n° 154 oct - dec 2005

 



Témoignage

Revenir à l'essentiel

Michel BOHRER

Bob George, auteur du livre « Réellement vivre . la vie est trop courte pour passer à côté ! » raconte comment le Seigneur l'a conduit à revenir à l'essentiel. Son témoignage nous interpelle.

Alors qu'il roulait sur l'autoroute un lundi matin, il avait devant lui une journée très chargée. Considérant sa vie, ses yeux se remplirent de larmes ; il était malheureux et se demanda : « pourquoi ? ». « J'accomplissais pourtant tout ce que le monde chrétien attendait de moi : étude de la Bible, mémorisation de versets, témoignage auprès des non chrétiens, prière. Dans l'église, j'étais engagé le dimanche matin et soir, les lundi et mercredi soirs, sans compter d'autres rencontres en comité. Il n'aurait guère été possible de faire plus.

Jusqu'à l'âge de 36 ans, Bob avait été dans le monde des affaires. Malgré sa belle réussite professionnelle, il n'était pas heureux. C'est alors qu'il s'est converti. Sa vie avait changé et il était heureux d'avoir trouvé son Sauveur Jésus-Christ.

Mais cela remontait à huit ans en arrière. Que s'était-il passé entre temps ? Bob s'est mis à crier à Dieu : « Ramène-moi aux premiers jours où je t'ai connu ». Durant ces huit ans, il avait fait la connaissance de nombreux chrétiens. Ils étaient tous très actifs, mais pris dans un engrenage. Nous participons à tant de séminaires, nous lisons tant de livres chrétiens, nous écoutons tant de cassettes, nous sommes si actifs.mais sommes-nous plus joyeux, plus fidèles ?

Sa conclusion : « nous avons tellement mis l'accent sur une activité, un service effrénés, que pour être membre de certaines églises, on se passe plutôt d'un examen doctrinal que d'un test physique. Pour assumer un rôle de responsable spirituel, une endurance physique est devenue plus essentielle que des lumières spirituelles. »

Le Seigneur a souligné ce point à Bob George d'une manière particulière. Un jour, un homme d'affaires âgé d'environ 70 ans, Marc, a reçu le Seigneur dans sa vie. Le pasteur disait à Bob George : « Bob, c'est extraordinaire. Cet homme, Marc, est un des hommes d'affaires des plus brillants de notre ville : il est riche et plein de talents. Nous devons le mettre au travail ! Je vous demande de veiller à ce que Marc soit engagé dans toutes vos actions. »

Bob George n'a jamais oublié la réaction de Marc. Les yeux pleins de larmes, il avait répondu : « Pasteur, je n'ai pas besoin de travail à faire, c'est du Seigneur dont j'ai besoin. »

La conclusion de Bob George : « C'est peut-être cela qui ne va pas dans ma vie chrétienne qui ressemble plus à un métier qu'à une relation. Tout n'est devenu que performance. Je fais ce que l'on attend de moi.» Alors qu'il avait un don d'évangéliste, Bob George avait perdu tout intérêt de parler de Dieu aux gens. « Que pouvez-vous leur dire ? Devenez chrétien et soyez aussi malheureux que moi ? » Il avait essayé de répondre à plusieurs grands et nobles défis :

- Il s'était précipité à changer le monde sur l'invitation pressante de ses amis : « Venez nous aider à changer le monde ». Mais les choses n'avaient pas beaucoup changé.

- Il avait dirigé une campagne d'évangélisation pour toute la ville de Dallas. Trois années de  labeur, mais Dallas n'avait pas changé.

- Il avait formé des dirigeants qui, à leur tour, formeraient d'autres responsables pour changer l'église du dedans; mais l'église n'avait pas changé.

La leçon que Bob George a apprise : Christ ne m'a pas appelé à changer quoi que ce soit ; il m'a appelé à proclamer et à vivre la vérité - Jésus-Christ ! J'avais perdu la joie de mon salut, parce que je poursuivais un but que Dieu ne m'avait jamais fixé. Je m'étais engagé dans le plan de Dieu ; mais je m'étais éloigné du Dieu de ce plan. Revenons à l'essentiel, et restons-y ! Cessons d'être préoccupés par tant de choses, au détriment de notre vie en Christ. Cher lecteur, connais-tu l'objectif de Dieu pour ta vie ? Le voici : « connaître Christ, et la puissance de sa résurrection et la communion de ses souffrances en devenant conforme à lui dans sa mort.». Courons donc « vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ » (Phil 3.7-14).

« Ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi. je vis par la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même pour moi » (Gal 2.20).

What is Promesses ? Accueil  |  Catalogue  |  Recherche  |  Liens  |  Impressum  |  La Bible