Abonnement     Lettre de nouvelle

Sommaire du n° 168 avr - jun 2009

 



Témoignage

SOS mariages

Hervé et Hélène Gibert

«Hervé et Hélène, qui êtes-vous ?

Question difficile ! Individuellement, des enfants de Dieu — mais aussi, ensemble, des héritiers de la grâce de Dieu. Nous sommes mariés depuis plus de 27 ans, nous avons trois enfants dont encore deux à la maison, et nous nous rattachons à une Assemblée de Frères à Aix-en-Provence. Depuis bientôt deux ans, nous avons quitté un travail séculier pour nous investir davantage dans la relation d’aide. Après en avoir fait un exercice de foi et de prière, nous avons décidé de mettre en vente notre entreprise sur la région parisienne, pour être plus disponibles et nous consacrer à plein temps à la relation d’aide ; en effet, nous avons fait plusieurs fois l’expérience qu’une vie professionnelle intense, nos fonctions dans la famille et dans l’église, devenaient incompatibles avec un engagement complet auprès des personnes que nous souhaitions accompagner.

Qu’est-ce qui vous a conduits à ce service ?

Des circonstances familiales, des situations qui nous touchaient de près, notre expérience personnelle des difficultés de la vie conjugale et familiale, nous ont sensibilisés à la souffrance en général et à la douleur morale d’une séparation en particulier.
Nous nous sommes trouvés très désemparés et impuissants face à ces difficultés et nous avons désiré apprendre comment répondre à quelqu’un qui souffre.

Et qu’avez-vous appris ?

Oh, beaucoup de choses, mais s’il fallait n’en retenir qu’une, c’est qu’écouter est plus important que parler — en tout cas dans un premier temps. Cela nous a réconfortés de découvrir que, lors de nos premières rencontres, notre incapacité à fournir des réponses nous avait permis d’écouter, de recevoir.
C’est avec une attitude de grand respect et d’humilité que nous devons aborder ces rencontres où l’autre est « celui pour lequel Christ est mort », avec ses souffrances (et quelquefois ses faiblesses ou ses manques). Nous sommes là pour faire un bout de chemin ensemble, sur sa route, à son rythme, et avec l’aide du Saint Esprit.

Et maintenant ?

Nous souhaitons pouvoir accompagner des personnes en chemin, désireuses de faire évoluer des situations bloquées, travailler sur des blessures du passé afin que les plaies qui font souffrir puissent se refermer et se cicatriser, tout cela à la lumière de la Parole de Dieu.

Quels sont vos outils ?

Nous n’avons pas de « solution clé en main », mais des outils de la psychologie moderne, appliqués à la lumière de la Bible et avec le soutien de la prière, dont les personnes vont pouvoir se saisir.
C’est la raison pour laquelle nous avons tenu à suivre toutes nos formations dans un cadre chrétien, afin que les théories de la psychologie soient validées par la Parole de Dieu, qui intervient à la jointure de l’âme et de l’esprit.
Depuis quelques années, nous organisons des sessions « Elle et Lui », chez nous : il s’agit d’une série de sept rencontres autour d’un dîner aux chandelles, au cours duquel le couple échange en tête à tête, après un temps d’enseignement et à l’aide d’un questionnaire, sur le thème de la soirée (l’engagement, la communication, la gestion des conflits, le pardon, la relation parents/beaux parents, la sexualité, les langages de l’amour).
Par ailleurs, nous co-organisons des « camps famille », des week-ends « Love » : une préparation au mariage pour fiancés et tout jeunes mariés.

Mais pourquoi cette sensibilité particulière à l’égard des couples ?

Nous avons pu observer que beaucoup de souffrances proviennent de blessures d’enfance et parmi elles la séparation ou la mésentente des parents qui engendrent bien des dysfonctionnements par la suite. Le plus beau cadeau qu’un homme puisse faire à son enfant c’est d’aimer sa maman et réciproquement. La mésentente conjugale nous a semblé être la perturbation la plus en amont dans la chaîne des peines.

Qui vient vous voir ?

Des personnes qui ont entendu la parole du Seigneur : « Veux-tu être guéri ? », des personnes qui recherchent un accompagnement chrétien qui ne remettra pas en cause leurs croyances, qui ne leur proposera pas de solution qui soit incompatible avec leur foi, qui prenne en compte leur situation et leur environnement particuliers.

Comment se passe un entretien ?

C’est très variable, mais disons que généralement un exposé circonstancié, puis un échange pour préciser certaines choses, permettent de commencer ; ensuite, suivant les besoins, peuvent suivre un partage, des exercices, une lecture, et nous aimons bien finir par la prière.

Rencontrer des personnes qui souffrent, entendre parler de douleurs, quelquefois de drames, voire de scandales, n’est-ce pas desséchant ?

C’est sans doute un risque, mais lorsqu’on assiste à des miracles, que l’on voit la main de Dieu agir pour redresser ce qui était défaillant, lassé ou tordu, que l’on voit la Grâce en action et l’Esprit agir en guérison, alors nous sommes admiratifs, réconfortés et émerveillés.
Notre désir est d’accompagner ces personnes, de faire un bout de route ensemble, de leur donner le temps de se dire, de se transformer et d’évoluer chacune vers ses propres solutions, en toute liberté. Donner, mais aussi recevoir, accepter que cette rencontre puisse aussi nous transformer, et laisser repartir, avec confiance, la personne dans la vie qui est la sienne.

Le mot de la fin ?

Nous encourageons vivement tous les couples sensibilisés à la difficulté du « vivre ensemble » à se former pour répondre aux besoins de ceux qui sont plus fragiles, étant en cela relais et témoins de l’amour de Dieu répandu dans nos cœurs.
What is Promesses ? Accueil  |  Catalogue  |  Recherche  |  Liens  |  Impressum  |  La Bible