Abonnement     Lettre de nouvelle

Sommaire du n° 17 jan - mar 1971

 



Dieu promet de restaurer son peuple ancien (3)

René Pache

Nous ne citerons pas ici les promesses de l'Ancien Testament que nous voulons précisément étudier tout à l'heure. Bornons-nous pour le moment à rappeler en quels termes certains textes du Nouveau Testament envisagent la réintégration d'Israël.
Pierre dit aux Juifs qui ont crucifié le Seigneur: « Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur, et qu'Il envoie celui qui vous a été destiné, Jésus-Christ, que le ciel doit recevoir jusqu'au temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses sa)nts prophètes » (Ac. 3, 19-21).Il ne peut s'agir ici du rétablissement d'Israël après la captivité de Babylone, mais bien plutôt du glorieux retour annoncé par les prophètes qui suivra la fin de la dispersion mondiale et du temps des nations (Luc 21, 24).
Paul, de son côté, déclare que Dieu, par pure grâce, a élu Israël. Il ne fait pas d'erreur dans Son choix éternel et souverain. Il ne Se repent ni de Ses dons ni de Son appel. Les Israélites sont devenus ennemis en crucifiant le Sauveur et en persécutant les croyants; « mais, en ce qui concerne l'élection, ils sont aimés à cause de leurs pères... Je dis donc, ajoute Paul: Dieu a-t-il rejeté Son peuple ? Loin de là! Dieu n'a pas rejeté Son peuple, qu'Il a connu d'avance »(Rom. 11, 28-29 ; 1, 2). De toute éternité, le Seigneur connaissait la conduite future d'Israël. et pourtant Il lui a fait des promesses perpétuelles de bénédiction temporelle et spirituelle. Dieu maintenant ne manquera pas d'accomplir fidèlement Sa Parole.

Il y a en effet trois « jusqu'à ce que » qui annoncent clairement un terme au delà duquel une dispensation nouvelle commencera pour Israël (et pour le monde) :
« Jérusalem sera foulée aux pieds par les nations, jusqu'à ce que les temps des nations soient accomplis », Luc 21, 24 ;
« Votre maison (le temple) vous sera laissée déserte, jusqu'à ce que vous disiez: Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur », Mat. 23, 39 ;
« Une partie d'Israël est tombée dans l'endurcissement, jusqu'à ce que la totalité des païens soit entrée. Et ainsi tout Israël sera sauvé », Rom. 11, 25-26. C'est pourquoi Paul proclame avec force que si Dieu a mis de côté Israël, ce n'est, malgré tout, ni entièrement, ni définitivement :

1. " y a et il y aura toujours parmi les Israélites un « reste », une postérité, selon l'élection de la grâce, qui accepte le Messie. Paul et tous les apôtres en sont des exemples frappants, sans parler des « sept mille » que nous ne connaissons pas toujours, Rom. 9, 27-29 ; 11, 1-5. Ce sont ces Juifs-là que Paul lui-même appelle « l'Israël de Dieu », Gal. 6, 16.

2. Israël tout entier sera finalement sauvé
« Si leur chute a été la richesse du monde..., combien plus en sera-t-il quand ils se convertiront tous ? ...que sera leur réintégration, sinon une vie d'entre les morts ? ...S'ils ne persistent pas dans leur incrédulité, ils seront entés (sur l'olivier de la grâce de Dieu) ; car Dieu est puissant pour les enter de nouveau... à plus forte raison seront-ils entés selon leur nature sur leur propre olivier... Une partie d'Israël est tombée dans l'endurcissement, jusqu'à ce que la totalité des païens soit entrée. Et ainsi tout Israël sera sauvé, selon qu'il est écrit: Le libérateur viendra de Sion, et il détournera de Jacob les impiétés; et ce sera mon alliance avec eux, lorsque j'ôterai leurs péchés... Ils ont maintenant désobéi, afin que, par la miséricorde qui vous a été faite, ils obtiennent aussi miséricorde », Rom. 11, 12, 15, 23-27, 31.
L'alliance à laquelle Paul vient de faire allusion, c'est bien entendu la nouvelle alliance, annoncée par Jérémie et établie déjà depuis dix-neuf siècles (Jér. 31, 31-34 et Hébr. 8, 7-12) .Les Israélites y entreront lorsqu'enfin ils se convertiront à Jésus-Christ.

3. Le peuple juif existera jusqu'à la fin des temps.
Paul vient de nous dire qu'Israël se convertira au retour de Christ, « lorsque la totalité des païens sera entrée », c'est-à-dire lorsque l'Eglise sera complète. Nous verrons que tous les prophètes de l'Ancien Testament affirment la même chose. Bornons nous à mentionner ici qu'Israël existera et sera en Palestine :
     à l'époque de l'Antichrist, Dan. 11, 41 -12, 1, 7 ;
     au moment où Gog envahira le pays, Ez. 38, 8 ;
     lors de la bataille d'Harmaguédon, Joël 3, 1-2, 16 ;      à l'instant où Christ apparaîtra sur la montagne des Oliviers, Zach. 14, 1-5.
La parole de Jérémie se vérifiera donc entièrement: « Ainsi parle l'Eternel, qui a fait le soleil pour éclairer le jour, qui a destiné la lune et les étoiles à éclairer la nuit ». Si ces lois viennent à cesser devant moi, dit l'Eternel, la race d'Israël aussi cessera pour toujours d'être une nation devant moi », Jé! . 31, 35-36 (Voyez aussi Jér. 33, 24-26) .

En conclusion de ce paragraphe, nous pouvons dire ceci: bien qu'au point de vue du salut éternel, il n'y ait plus ni Juif ni Grec, Israël subsiste cependant en tant que peuple terrestre choisi par Dieu. Jésus-Christ est venu confirmer les promesses faites aux pères, et l'avantage des Juifs demeure « très grand de toute manière », car l'incrédulité de quelques-uns n'a pas anéanti la fidélité de Dieu, Rom. 15, 8; 3, 1, 3. Aussi le Seigneur déclare-t-il solennellement à Israël: « Il y a de l'espérance pour ton avenir », Jér. 31, 17.
Le plan divin à l'égard des Juifs, tel qu'il est révélé par les Ecritures, ne manquera pas de s'accomplir.

(Extrait du livre « La destinée d'Israël »
Editions Emmaüs. St-Légier si Vevey)

* * *

What is Promesses ? Accueil  |  Catalogue  |  Recherche  |  Liens  |  Impressum  |  La Bible