Abonnement     Lettre de nouvelle

Sommaire du n° 18 avr - jun 1971

 



Le chercheur honnête

A. E. Wilder Smith

Pourquoi l'idée de la CREATION de notre univers est-elle si peu agréable à la pensée de la plupart des hommes de science d'aujourd'hui ? Tout d'abord, bien des phénomènes, surnaturels aux yeux de nos ancêtres, ont été, depuis, expliqués et trouvés basés sur des faits parfaitement naturels. Cependant, cela ne doit pas nous engager à exagérer et à admettre que tout phénomène peut ainsi être expliqué d'après des bases purement matérielles. C'est pourtant ce qui est arrivé.

Le pendule est allé trop loin,
en biologie, dans la direction d'un pur matérialisme. Secondement, un homme de science ne peut admettre d'avoir affaire avec l'impondérable, avec un Dieu qui peut faire ce qu'Il veut, et que l'on ne peut ni examiner, ni sonder. En science, on aime à expliquer toute chose sur la base de lois naturelles connues. Cela étant, des scientifiques ont exploré d'innombrables possibilité! dans le but d'expliquer l'origine de la vie et de l'homme sur une base pure ment matérielle, dans les dimensions de temps et d'espace connues. En réitérées occasions, nous avons trouvé que l'explication fournie enfreignait, violait certaines lois de base concernant la matière et en particulier les lois de la thermodynamique. Si nous ne pouvons expliquer des choses sur la base des lois de notre monde à trois dimensions (quatre en comptant celle du temps) , pourquoi hésiter à introduire une autre dimension (surnaturelle), si l'on ne peut l'éviter ? Plutôt cela, que d'outrepasser, de violer les lois de la physique et de la chimie que nous connaissons !

Un architecte
Si nous voyons un plan, n'est-il pas raisonnable de penser à un architecte Il est clair pour nous que les disciples de Darwin renient justement ce point de la logique, en maintenant que la sélection naturelle et le hasard imitent l'apparence d'un plan, dans la nature vivante, mais sans un architecte. Darwin lui-même faisait régulièrement usage d'exemples d'adaptation pour démontre que, provenant, dérivant de sélections naturelles, il n'y avait aucun plan déterminé. Darwin ne voit ainsi, lors de cas d'adaptations dans l'ordre animal et végétal, aucun programme, aucune réalisation d'un but déterminé, tel que des causes finales (ou un Créateur) le demanderaient.

La nature non vivante
Si la sélection naturelle était en mesure de neutraliser, dans la nature vivante, la force de l'argument - la pensée demande un penseur - elle ne serait pas en mesure de neutraliser ce même argument dans la nature non vivante, ainsi dans la structure de la matière, par exemple. Car là, dans la matière non vivante, aucune sélection naturelle ou variation ne peut jouer de rôle. La nature non vivante occupe, dans l'univers, une place bien plus considérable que la nature vivante. Or, les darwinistes n'ont effleuré que fort peu ce problème, le rôle de la matière non vivante n'étant pas touché par les théories de Darwin. Ainsi l'argument que « la pensée nécessite un penseur » garde toute sa force concernant la nature non vivante.

Le chercheur honnête
Mais si nous ne pouvons trouver l'architecte dans notre monde à trois dimensions (ou quatre en comptant le temps) , alors l'architecte doit être cherché hors de nos quatre dimensions... Admettons qu'aucun homme de science n'aime cela. La méthode a souvent été prouvée comme étant fautive, lors de phénomènes simples! Vraiment nous devons prendre soin de sonder nos quatre dimensions, avant de chercher aide à l'extérieur, dans le but de trouver une explication convaincante de l'origine de la vie. Mais, pendant que nous sondons activement les dimensions qui nous sont connues, nous ne devrions pas fermer les yeux sur les possibilités entrevues hors de notre système de temps et de matière.

Ne partons pas avec des préjugés, des a priori. Le chercheur honnête est celui qui est préparé à regarder - et à trouver - dans toutes les avenues ouvertes à ses yeux et à ses oreilles.

* * *
What is Promesses ? Accueil  |  Catalogue  |  Recherche  |  Liens  |  Impressum  |  La Bible