Abonnement     Lettre de nouvelle

Sommaire du n° 18 avr - jun 1971

 



Paul et la loi ou la nature démasquée

Ph. Mabanga, Kinshasa

Paul, l'apôtre, a dû rompre avec le légalisme mosaïque. La croix de Christ lui avait donné la vision juste de l'économie de la grâce. Il dit à ce sujet : « L 'homme est justifié par la foi, sans les oeuvres de la loi ». « Car nul ne sera justifié devant lui par les oeuvres de la loi » (Rom. 3 : 20, 28) .Il ne s'opposait pas à la loi elle-même, car dit-il : « La loi est donc sainte, et le commandement est saint, juste et bon » (Rom. 7 12).

La loi donne la connaissance du péché, elle n'en donne pas l'existence, elle ne donne pas la capacité de faire la volonté de Dieu. « Car je n'aurais pas connu le péché, si ce n'est par la loi » (Rom. 7 : 7). Elle le dénonce et son rôle est d'éclairer l'homme sur ce qu'il est et sur ce qu'il fait. Lorsque la loi intervient pour interdire la convoitise, elle propose à l'homme de vivre en obéissant à Dieu, de se soumettre à Dieu, mais elle lui fait constater que « le péché habite en lui » (v. 17).

« Autrefois, avant d'être soumis à la loi, je vivais tranquille », car j'étais dans l'ignorance. Je pouvais mettre le pied sur un serpent, mais je ne savais pas qu'il y avait un serpent, mais la loi m'a démontré que j'étais en danger et que je marchais sur un sentier de mort. Elle m'a révélé le péché: « Par le moyen du commandement, le péché est apparu dans toute sa gravité » (v. 13) .Elle révèle que l'homme est pécheur et cela par son choix. Elle révèle à l'homme que, seul, il ne peut se débarrasser de sa nature pécheresse. Elle lui révèle qu'il faut chercher au-dessus de lui...

C'est ce qu'enseigne l'apôtre Paul. Voici ce qu'il dit: « Maintenant, c'est en dehors de la loi que la justice de Dieu a été manifestée, cette justice à laquelle la loi et les prophètes rendent témoignage - la justice de Dieu, par la foi en Jésus-Christ, pour tous ceux qui croient ». La justice de Dieu, c'est-à-dire son pardon gratuit, parce qu'accordé à cause de Christ qui a payé la dette due à Dieu.

Jésus a confirmé la loi: « Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi...». .Celui qui supprimera l'un de ces plus petits commandements... sera appelé le plus petit dans le Royaume des cieux ...Si vous m'aimez, gardez mes commandements »..Jésus n'est pas venu pour abolir, mais pour accomplir, c'est-à-dire pour amener à la perfection ce qui était ébauché. Le sermon sur la montagne nous apporte ses commandements; il nous montre jusqu'à quel point il va nous entraîner à obéir à ses lois; il nous indique dans quel chemin marcheront ceux qui auront été scellés du Saint-Esprit de Dieu. La loi était un tuteur, un tuteur nécessaire, mais maintenant « le chrétien est affranchi pour servir Dieu sous le régime nouveau de l'Esprit, et non sous le régime vieilli de la lettre » (v. 6).

La loi a démasqué l'horreur du péché, tel que Dieu le voit, la méchanceté, la vilenie, l'esclavage qu'a apporté le péché dans le monde. « La mort s'est étendue sur tous les hommes, car tous ont péché ».

Mais la loi qui me rend captif a été vaincue et je puis dire avec l'apôtre : « Grâces soient rendues à Dieu par Jésus-Christ, notre Seigneur » (v. 25).

* * *
What is Promesses ? Accueil  |  Catalogue  |  Recherche  |  Liens  |  Impressum  |  La Bible