Abonnement     Lettre de nouvelle

Sommaire du n° 18 avr - jun 1971

 



Jeux et sports

Avez-vous l'impression que le christianisme est une religion triste ? Certes, c'est une chose sérieuse, car elle touche aux sources de la vie. Cherchons ce que nous dit la Bible. « Tu me rempliras de joie par ta présence » (Ps. 16: 11 et Act. 2: 28). « Que le Dieu de l'espérance vous remplisse de joie » (Rom. 15: 13). « Personne ne vous ravira votre joie » (Jean 16: 22). « Les fruits de l'Esprit sont l'amour, la joie, etc. »(Gal. 5: 22). « Vous vous réjouissez d'une joie ineffable et glorieuse, en remportant le prix de votre foi, le salut de vos âmes » (I Pi. 1 : 8-9). Et tant d'autres passages du Livre qui nous assurent du salut éternel par Jésus-Christ et de la joie paisible et tranquille qui en découle.

Le christianisme n'engendre pas une foi bruyante; il est fait de paix, de douceur, de maîtrise de soi. Dieu a créé l'homme avec de multiples capacités et la connaissance du salut ne les supprime pas. Au contraire, bien comprises, elles sont plutôt magnifiées, mises en évidence. Dieu a rempli la nature de choses magnifiques à découvrir, à expérimenter. Courir la campagne, escalader la montagne, descendre une rivière en bateau, admirer un lever ou un coucher de soleil, s'instruire en lisant, que de merveilles à apprécier, à estimer.

En ce qui concerne le chrétien, Dieu peut aussi être honoré par sa vie sociale et de délassement. « Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit ? »(I Cor. 6: 19). Nous devons en prendre soin. Pour ceux qui ont un travail de bureau, d'usine, un certain exercice physique est nécessaire pour assurer une bonne santé. Les exigences varient beaucoup de contrée à contrée, mais il existe quantité de jeux qui n'ont rien à voir avec les religions païennes, avec l'occultisme, et que l'on peut pratiquer sans arrière-pensée.

Laissons de côté l'idée que le chrétien doit éviter tout ce qui peut rendre la vie agréable. Le chrétien, assuré du salut éternel, a le coeur tranquille et joyeux. De plus, c'est bien le chrétien souriant qui attirera son prochain au Christ. La sagesse de sa vie consistera à savoir ce qu'il faut faire avec Christ et non ce qu'il faut abandonner.

Il est bon de se rappeler que le diable est le père du mensonge et qu'il est fort habile à contrefaire la vérité. Il a semé la route de plaisirs mortels pour vous éloigner des plaisirs que Dieu vous offre. Vous pouvez reconnaître sa tactique: ce qu'il vous propose est léger, frivole, dégradant quant au corps, avilissant quant à l'intelligence, coupable quant à l'âme. Se moquant de Dieu, du mariage, de la chasteté, de la vertu, de la justice, et nous en passons, il propose des amusements qui n'ont, cela va sans dire, aucune place dans la vie de ceux qui suivent Christ.

Dieu nous donne quelques points de repère pour les cas douteux :

Puis-je faire ceci pour la gloire de Dieu ?
Et cela au nom de Christ ?
Sera-t-il honoré par ma participation ?
Serais-je en un cas donné une occasion de chute ?
Mes amis, qui m'observent, vont-ils croire que mon amour pour le Seigneur baisse ?

Dieu répondra à ma prière, si je suis honnête. Il faut aussi le dire, dans la plupart des cas, je connaissais bien la réponse avant de demander..!

Renversons maintenant le char et posons la question d'un point de vue positif :

Y a-t-il à tel jeu ou amusement quelque chose de bon ?
Mon expérience chrétienne va-t-elle être enrichie ?
Ma vie de prière va-t-elle être renouvelée ?
Ma communion avec le Seigneur sera-t-elle plus intime ?
Serai-je, de ce fait, un chrétien plus joyeux, plus hardi, plus confiant ?
Ma vie sera-t-elle plus riche en Dieu ?

Une dernière question: Voulez-vous LUI faire confiance pour ce qui concerne le côté loisirs de votre vie ?

* * *
What is Promesses ? Accueil  |  Catalogue  |  Recherche  |  Liens  |  Impressum  |  La Bible