Abonnement     Lettre de nouvelle

Sommaire du n° 24 oct - dec 1972

 



Les enquêtes du Béréen

A mon fils

F. Droz

Il y aura bientôt 18 ans

que tu faisais ton entrée dans le monde, par une belle journée d'automne ; c'était un dimanche. Le temps a passé et te voici au seuil de la vie. Tu voleras de tes propres ailes. Après les études nécessaires, tu te dirigeras vers une profession fort belle et surtout bien adaptée à ton caractère. Tu gagneras bientôt ta vie sans l'aide de tes parents. Dès cet instant, tu verras ta liberté s'élargir encore, ton assurance s'agrandir et tu auras le sentiment d'être un homme. Ainsi va la vie pour toi comme pour tous ceux qui t'ont précédé et ceux qui viendront après toi. Tous n'ont pas eu ton bonheur : connaître un foyer solide, paisible oasis dans un monde fort agité. D'autres ont eu une plus grande « chance », que toi : des parents qui ont satisfait chacun de leurs désirs. Mais regarde bien autour de toi, ouvre les yeux et vois : beaucoup n'ont pas été suffisamment forts pour supporter tout ce qu'ils ont reçu. Ils ont tout connu avant même d'avoir 20 ans et ne savent pas encore aujourd'hui ce que « satisfaction » veut dire.

Tu me connais bien,

tu sais que je ne vais pas te donner une leçon de morale. Dès lors, je sais que tu liras attentivement ces lignes jusqu'au bout et que tu viendras en discuter fougueusement avec moi.

Ce sera 10 h. ou 11 h. du soir, C'est ton heure préférée pour les longues causeries. C'est aussi la mienne. Ce sera une véritable passe d'armes.

Tu sais que beaucoup de prophéties bibliques se sont accomplies. D'autres sont encore à venir. Parmi celles-ci se trouve

l'enlèvement de l'Eglise. Qu'est-ce que l'Eglise ? Je t'en donne une explication extrêmement simpliste, car je ne veux pas entrer ici dans les détails : « Le Seigneur ajoutait chaque jour à l'Eglise ceux qui étaient sauvés » (Actes 2 : 47). L'Eglise est donc l'ensemble des sauvés. Or c'est cette Eglise qui sera un jour brusquement enlevée.

Car le Seigneur lui-même,

à un signal donné, à la voix d'un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur les nuées, à la rencontre du Seigneur, dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur (1 Thess. 4 : 16- 17).

Pour te faire une idée plus précise, tu peux lire dans Genèse 5 :24 comment Enoch fut enlevé dans les cieux. Elie a lui aussi été enlevé au ciel, selon 2 Rois 2 : 1-12. Ces deux passages illustrent bien ce que sera cet événement. Une précision encore sur sa durée : en un clin d'oeil.

Voici je vous dis un mystère :

nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d'oeil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles et nous, nous serons changés (1 Cor. 15: 51-52).

Il faut que tu saches ces choses ; il faut que tu t'en souviennes. Quant à ceux qui n'auront rien voulu savoir de Dieu, de Jésus-Christ son Fils, tous ceux qui auront refusé de se repentir, ils resteront sur la terre et connaîtront, par la suite, des temps de jugement et des sorts différents.

Les Juifs dispersés dans le monde, au premier siècle de notre ère sont partiellement rentrés en Palestine. Israël a été reconnu comme Etat. Ce fait prédit dans l'Ancien Testament, étant accompli à quelques détails près, on peut dire que nous sommes arrivés dans la période de « la fin des temps » pour reprendre une expression biblique. Je peux donc te dire que l'enlèvement de l'Eglise est pour bientôt, sans oublier qu'aux yeux de Dieu « bientôt », peut signifier encore de nombreuses et longues années.

Ce que je te dis là n'est pas le fruit d'une illumination quelconque ou d'une imagination trop inventive, mais tout cela est mentionné dans la Bible.

Tu sais quelle importance la Bible a pour moi. Non seulement je crois en Dieu, en son Fils Jésus-Christ comme mon Sauveur, mais je crois aussi que

la Bible est la Parole de Dieu.

C'est pourquoi elle a tant d'importance à mes yeux et aussi dans ma vie journalière. C'est aussi pourquoi je suis persuadé que ces choses arriveront. Qu'on le veuille ou non, qu'on croie ou non, qu'on s'en moque ou non, ces événements se produiront. C'est pourquoi je voulais t'en informer d'autant plus qu'ils sont plus proches qu'on ne le pense généralement.

Il y a encore une autre chose que je veux te dire et qui n'a absolument aucun rapport avec ce qui précède. Je le souligne afin qu'aucune confusion ne vienne te troubler. C'est simplement un verset qui m'a beaucoup frappé quand j'avais ton âge et qui m'a souvent fait réfléchir. Tu es à l'âge des grandes évasions et l'enlèvement de l'Eglise paraît à tes yeux comme un événement intéressant certes, mais plutôt pour les vieux.

Ce que tu veux, c'est jouir du moment présent, et tu n'aimes pas la pensée qu'un fait viendra mettre un terme trop hâtif à tes mille projets de jeunesse. Je te comprends. Moi aussi, quand j'avais ton âge, j'espérais bien que rien ne viendrait entraver mes projets.

Je viens enfin à ce verset que je voudrais mettre sur ton coeur :

Réjouis-toi, jeune homme,

dans ta jeunesse, et que ton coeur te rende heureux aux jours de ton adolescence, et marche dans les voies de ton coeur et selon les regards de tes yeux. . .

ce début de verset se trouve dans l'Ecclésiaste. S'il s'arrêtait là, tu le verrais souvent sous forme de billet collé à la vitre d'une voiture ou à bien d'autres endroits. Mais voilà, ce verset ne s'arrête pas là. L'Ecclésiaste ajoute : . . . Mais sache que pour toutes ces choses, Dieu t'amènera en jugement (EccI. 11 : 9 ou 12 : 1 selon les versions).

L'Ecclésiaste, ce vieux sage,

qui connaît bien la vie et sa vanité, a écrit un livre plein de sagesse et de sagacité. Il connaît les désirs du jeune homme, mais n'a pas la lâcheté de dire uniquement ce qui pourrait faire plaisir. L'apôtre Paul n'a pas non plus écrit : « Voici, il n'y a maintenant plus aucune condamnation », mais bien : « Voici, il n'y a maintenant plus aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ » Rom. 8 : 1). Deux chemins se présentent : l'un qui aboutit au jugement, l'autre qui garantit « aucune condamnation », et ce deuxième chemin n'est pas si restrictif que l'on pense généralement, mais au contraire, il ouvre des horizons insoupçonnés. Aussi l'Ecclésiaste propose, un peu plus loin : « Souviens-toi de ton Créateur pendant les jours de ta jeunesse ».

Jésus lui-même confirme ces deux chemins :

Large est la porte,

spacieux est le chemin lui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie et il y en a peu qui les trouvent (Matth. 7 : 13-14).

Encore une fois il est question de jouissance peut-être, mais aussi de perdition, encore une fois il est question de vastes horizons inconnus : la vie.

Voilà ce que je voulais te dire. Fais-en ton profit, car une promesse supplémentaire t'est réservée.

« Ecoute, mon fils, l'instruction de ton père, et ne rejette pas l'enseignement de ta mère ; car c'est une couronne de glace pour ta tête, et une parure pour ton cou » (Prov. 1 : 8-9).
* * *
What is Promesses ? Accueil  |  Catalogue  |  Recherche  |  Liens  |  Impressum  |  La Bible