Abonnement     Lettre de nouvelle

Sommaire du n° 2 avr - jun 1967

 



A propos du salut (2)

R. H. Guignard

L'ASSURANCE DU SALUT

«Dieu donne la paix à celui qui se repent et croit.» Ce qu'Il donne, Il ne le reprend pas! Une pleine paix envahit le creur du croyant; elle y reste. C'est la joie, l'assurance du salut.

ADOPTÉ ET SCELLÉ

Lorsque Dieu sauve un pécheur, ce n'est pas pour un jour ou une année. Il l'adopte pour l'éternité. Cette assurance ne repose pas sur la volonté, la force, les voeux du faible croyant, mais sur la toute puissance de Dieu. C'est une oeuvre divine. Par son Saint-Esprit, Il scelle celui qui croit. Il le prend dans son royaume. Il le prend pour Lui.

CE QUE DIT LA BIBLE

«C'est en lui que vous avez cru et que vous avez reçu, selon sa promesse, le sceau du Saint-Esprit» (Eph. 1. 13). «L'Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.» (Rom. 8. 16). «Je leur donne la vie éternelle; ils ne périront jamais; nul ne les ravira de ma main. Personne ne peut les ravir de la main de mon Père» (Jean 10.28-29).

CONSIDÉREZ CECI

Si nous avons été scellés par la puissance, par le Saint-Esprit de Dieu. comment pourrions-nous être perdus? La seule chose qui pourrait nous faire retomber dans notre état antérieur, ce serait le péché. Mais à ce propos, rappelons-nous que Christ est mort pour tous les péchés. pour quiconque se repent. Péchés passés, présents, futurs. Quand Jésus-Christ est mort, tous nos péchés se trouvaient dans le futur, dans l'avenir. Nous n'avons aucune coopération dans cette oeuvre divine. Christ a tout fait. Nous n'avons rien fait. «Le Christ est mort pour nos péchés, selon les Ecritures» (1 Cor. 15.3). «Alors que nous étions sans force, Christ, au temps marqué, est mort pour des impies» (Rom. 5. 6).
Ainsi, nous apprenons que le vrai chrétien a été admis dans la famille de Dieu, que le Saint-Esprit de Dieu habite dans son coeur, et que cette relation est durable, éternelle. Elle repose sur la volonté de Dieu, ainsi qu'il est écrit: «Dieu a tellement aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle.» Ce que Dieu fait est bien fait. Il connaît l'avenir et tout est dans sa main. Si Jésus est en sécurité auprès de Dieu le Père, le croyant est aussi également en sécurité ici-bas.

DEMEURER DANS LE PÉCHÉ

Alors, direz-vous, assuré du bonheur éternel, je puis pécher autant que je veux! Non certes, et voici la raison. Il y a en moi, chrétien, un sentiment tout nouveau; à vrai dire, je ne désire plus pécher! Car Dieu a fait aussi une oeuvre en moi. J'ai reçu une nouvelle nature, un nouveau coeur; j'ai devant les yeux un nouveau but, de nouvelles perspectives. Je suis étonné, c'est étrange, mais réel. Ce que j'aimais dans le passé, je ne l'aime plus. En revanche, je jouis de plaisirs tout nouveaux. Et à cause de tout cela, je ne voudrais pas pécher volontairement, car alors, combien serais-je misérable! Mais attention. Il n'est pas écrit qu'un chrétien ne pèche plus, qu'il ne peut plus pécher. En fait, il peut pécher et pèche quelquefois, mais il ne perd pas son salut. Ce qu'il perd, c'est la douce communion qui existait dans son coeur entre Dieu et lui. Qu'arrive-t-il alors? Il faut tout faire pour rétablir cette communion. Or elle est restaurée si l'on confesse à Dieu son péché. Si une faute a brisé momentanément la communion, elle n'a pas brisé l'union. Mais il faut sans retard revenir à Dieu et confesser son péché. «Rends-moi la joie que donne ton salut», disait le psalmiste.

CONCLUSION ?

Vous êtes peut-être encore un peu hésitant, peu sûr de votre position, dans votre foi. Mais quand vous aurez une ferme assurance, vous serez content, satisfait. Vous chanterez lorsque votre certitude dominera votre intelligence spirituelle et votre coeur.
La paix de Dieu habitera en vous et il vous sera facile de louer le Seigneur, de redire à d'autres les merveilles de ce si grand salut: la ferme assurance du pardon et de la vie éternelle.
R. H. Guignard

Voir aussi les versets suivants: Rom: 6. 1-2; Rom. 8. 37-39; 2 Cor. 5.7; Gai. 2.20; 1 Jean 1.9 et 10; 1 Jean 3.2.

What is Promesses ? Accueil  |  Catalogue  |  Recherche  |  Liens  |  Impressum  |  La Bible