Abonnement     Lettre de nouvelle

Sommaire du n° 3 jul - sep 1967

 



Les bases d'une Eglise selon le Nouveau Testament (3)

(Suite)
H. Lüscher

2. L'unité de l' Assemblée

La civilisation moderne recherche la solidarité dans tous les domaines, car elle pressent un péril. Ainsi, dans le domaine religieux, l'oecuménisme est présent, face à un sentiment de catastrophe imminente. Mais le croyant ne s'étonne point de l'agitation présente, inscrite au programme prophétique de la Bible. Il sait que la colère de Dieu va bientôt s'abattre sur «les habitants de la terre» alors que l'Eglise de Dieu aura été enlevée.
1. Cor. 12, 13: «Nous avons tous été baptisés d'un seul Esprit pour être un seul corps."
C'est un fait accompli, basé sur la descente du Saint-Esprit, à la Pentecôte.
Gai. 3, 27-28: «Vous tous qui avez été baptisés pour Christ, vous avez revêtu Christ»
Ainsi, le croyant est, à sa nouvelle naissance, «caché» en Christ; par l'Esprit, il est un avec Lui et avec tous les croyants. C'est donc une unité de vie, unité réelle quoiqu'invisible. Nous tirons notre vie de Christ et sommes ainsi de la même famille. Comme enfants de Dieu, nous ne pouvons nier cette unité, mais sommes exhortés à «la conserver par le lien de la paix» (Eph. 4, 3).

3. L'aspect universel et local de l'Assemblée

Elle est représentée dans son ensemble
-comme le corps de Christ (Eph.1, 22; Col. 1, 18-24; 1 Cor. 12, 12-13)
-comme maison de Dieu (Eph. 2,19-22; 1 Tim. 3, 15-16; 1 Pi. 2,5)
-comme épouse de Christ (Eph. 5, 32; Apoc. 19,7; 22,17)
-comme chandelier (Apoc. 2 et 3)
Ainsi, elle embrasse la totalité des croyants où qu'ils soient. Comme assemblée locale, elle comprend tous les croyants d'un lieu déterminé (par ex. Corinthe) et doit être l'expression de toute l'Assemblée de Christ (2 Thess.1, 4; 1 Cor. 1, 2).

4. L'ordre dans l'Assemblée

Elle n'est ni une corporation, ni une organisation dirigée par un comité central. Chaque église locale est directement responsable et dépendante du Seigneur. La charge d'ancien est limitée à ce rassemblement, tandis que les dons (charismes) sont accordés «pour l'utilité commune», c'est-à-dire pour l'ensemble des croyants, Mais il y a inter-dépendance conditionnelle entre les églises locales dont Rom. 15, 7 nous trace la ligne: «Recevez-vous les uns les autres, comme aussi le Christ vous a reçus.» Paul parle aussi de lettres de recommandation (2 Cor. 3, 1) que le croyant devrait remettre à l'église d'un lieu qu'il visite, et où il n'est pas connu.

a) Conditions pour recevoir une personne
-la foi en Jésus-Christ
Actes 16, 31: «Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé.»
Marc 16, 16: «Celui qui aura cru et qui aura été baptisé, sera sauvé.»
-le baptême
1 Pi. 3, 21: «le baptême. ., l'engagement à Dieu d'une bonne conscience», Il représente simplement notre mort à tout ce qui a trait au vieil homme. Nous sommes plongés (telle est la traduction du mot grec «baptizo» ) avec le Christ dans sa mort. Nous nous engageons, par cet acte, à renoncer à nous-mêmes pour nous donner entièrement à Jésus-Christ. Nous entrons dans la carrière d'une vie consacrée à Christ.
Le baptême ne sauve pas: il représente simplement un acte d'obéissance à un ordre donné par le Seigneur lui-même.
-une conduite pure
le croyant doit avoir le témoignage d'une bonne conduite spirituelle et morale (1 Cor. 5, 13; 2 Jean 8-10).

b) Discipline
Nous avons un cas dans 1 Cor. 5. Il s'agissait d'un frère qui était tombé dans le péché. Les faux docteurs doivent aussi être mis sous discipline (Gai. 5, 9; 2 Pi. 2,1-3; Tim. 1,20; Tim. 2, 18).
Le but de cette discipline est d'amener telle âme à la repentance, à l'abandon de son péché, moral ou spirituel, pour la restaurer et la réintégrer à la communion de l'église (2 Cor. 2, 5-11; 1 Cor. 13, 4-8).
Mais quelle attitude doit prendre l'assemblée à l'égard
-des faibles? «Venez en aide aux faibles» (1 Thess. 5, 14)
«Portez les infirmités des faibles» (Rom. 15, 1-2)
-des opposants?
«Nous supportons tout afin de ne mettre aucun obstacle à l'évangile du Christ» (1 Cor. 9, 12)
«Si quelqu'un n'obéit pas à notre parole. ..notez-le, n'ayez pas de commerce avec lui, afin qu'il en ait de la honte; ne le tenez pas pour un ennemi, mais avertissez-le comme un frère» (2 Thess. 3, 14-15).
«Les reprendre avec douceur, en attendant que Dieu leur donne peut-être la possibilité de se repentir et de connaître de la vérité» (2 Tim. 2, 25).
-de ceux qui sont surpris en faute? «Quand même un homme s'est laissé surprendre par quelque faute, vous qui êtes spirituels! redressez un tel homme dans un esprit de douceur. ..(Gai. 6, 1-5).
«Si ton frère pèche, reprends-le, et s'il se repent, pardonne-lui» (Luc 17, 3-4; Mat th. 18, 15-17).
-de ceux qui parlent sans profit? «auxquels il faut fermer la bouche» (Tite 1 , 9-14)
«Que tout se fasse pour l'édification. ..que les prophètes parlent, deux ou trois, et que les autres jugent» (1 Cor. 14, 26-29).
-de ceux qui causent des divisions?
«Or, je vous exhorte, frères, à avoir l'oeil sur ceux qui causent des divisions et des occasions de chute. ..éloignez-vous d'eux» (Rom. 16, 17-18).
«Veillez» (Actes 20, 30-31).
«Rejette l'homme sectaire après une première et une seconde admonestation ...» (Tite 3, 9-11).
«Je lui résistai en face. ..et lui dis devant tous» (Gal. 2, 11-14).
«Ceux qui pèchent, reprends-les devant tous, afin que les autres aient de la crainte» (1 Tim. 5, 20).
Il est intéressant de voir que lorsqu'il est question de discipline, il ne s'agit jamais d'une assemblée locale en tant que collectivité, mais toujours de personnes individuelles.

c) Conclusion
L'édification et le bon ordre dans l'assemblée reposent sur les quatre piliers suivants:
-sa base: le salut en Jésus-Christ
-son centre: Jésus-Christ
-sa puissance: le Saint-Esprit
-son autorité: la Bible

What is Promesses ? Accueil  |  Catalogue  |  Recherche  |  Liens  |  Impressum  |  La Bible