Abonnement     Lettre de nouvelle

Sommaire du n° 3 jul - sep 1967

 



Tout ton coeur

R. H. Guignard

Voici ce que dit l'évangile: «Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force.» Le vrai chrétien, celui qui, s'étant humilié, repenti, a reçu en partage l'assurance du salut, celui-là est invité à se laisser conduire par Dieu en toutes choses!

COMMENT CELA ?

Dieu a créé les cieux et la terre. Il en prend soin. Tout est ordré; tout marche selon sa volonté, son horloge. Il désire aussi diriger les vies de ceux qui croient en Jésus, son Fils. Il aime l'homme - n'a-t-il pas donné son Fils pour nous?


Si vous observez les visages des chrétiens, vous verrez des différences: joyeux, tristes, ouverts, fermés, courageux, craintifs. Pourquoi? Ce n'est pas à cause des circonstances; c'est parce qu'ils se confient plus ou moins en Jésus, leur Sauveur.
Maintenant, Dieu vous ayant rachetés, retirés du chemin de la mort, placés dans sa bergerie, vous avez ainsi une vie nouvelle, cachée, mais réelle: comment essayeriez-vous de vous conduire vous-mêmes, seuls? La brebis ou la chèvre vont-elles seules au pâturage? Est-ce qu'il n'est pas raisonnable de mettre votre main dans celle du Tout-puissant? De lui confier votre vie?
Il est écrit dans l'évangile que Jésus-Christ est la tête de 1'ensemble des croyants, de l'église. Nous, nous sommes les membres. La tête commande; les membres obéissent. Jésus est souvent appelé par Paul: Seigneur. Comme Seigneur, comme Maître, il désire diriger son trou- peau, ses brebis. Il en a le droit.

CEPENDANT LlBERTÉ

Il n'y a cependant aucune obligation. Chacun est libre. Le salut ne nous est pas donné sous conditions; c'est un don, c'est absolument gratuit. Dieu ne nous demande pas, à l'avance, de le servir fidèlement le reste de nos jours! Toutefois, Dieu désire tenir notre main, nous conduire, car il sait fort bien que le chemin du succès, de la joie, de la bénédiction passe par l'obéissance à sa Parole

LE PONT DE CORDES

Passer au-dessus de la rivière sur une petite corde est chose difficile. C'est encore plus difficile d'être un vrai disciple, utile au Maître, sans lui remettre toute notre vie. Achetez une bicyclette sans chaîne; à quoi cela servira-t-il de pédaler? Que pense le Seigneur d'un de ses enfants qui ne veut pas, librement, accepter de mettre sa main dans la sienne? Ce qu'il y a à faire, si vous êtes honnête et sincère? Si vous désirez réellement remettre votre vie entre ses mains, il faut le lui dire. Il vous aidera. Le lui dire tous les jours. Ce n'est pas qu'il va oublier. Loin de là. C'est vous qui risquez d'oublier! Alors, le confiant à ses oreilles, tous les jours, vous n'oublierez pas.

TOUT NOTRE COEUR

Ainsi, de jour en jour, nous serons pleinement convaincus de ce fait merveilleux: nous sommes appelés des collaborateurs, nous formons une union avec Jésus dans le ciel, une union de possession, de joie; nous travaillons ensemble pour glorifier Dieu.
Quand se pose une question, quand se présente un souci, il faut tout lui apporter dans la prière, demandant son avis, sa solution. Nous jouirons de son aide, de son soutien. «Jésus est toujours vivant pour intercéder en notre faveur.» Il travaillera lui-même; alors nous verrons les grandes oeuvres faites à la gloire de Dieu le Père.



What is Promesses ? Accueil  |  Catalogue  |  Recherche  |  Liens  |  Impressum  |  La Bible