Abonnement     Lettre de nouvelle

Sommaire du n° 41 jan - mar 1977

 



La page des jeunes chrétiens

H. Lüscher

Question No 4:
Pourquoi tant de souffrances sur la terre ?

Lors d'un récent entretien sur l'existence de Dieu, une Jeune étudiante me posa cette question : « Pourquoi tant de souffrances sur la terre ? » Le mystère de la souffrance ne peut être élucidé entièrement par l'intelligence limitée de l'homme. L'athéisme et l'agnosticisme se servent Justement de ce problème pour défendre leur philosophie. Toutefois, la science et l'histoire authentiques ont amplement prouvé l'existence de Dieu, et il n'y a que « l'insensé qui dit en son coeur: plus de Dieu » (Ps. 14: 1). Son argument est, si Dieu est amour, pourquoi permet-il les guerres, les atrocités, les tribulations ? Il n'existe pas ou il est impuissant ou indifférent, « L'omnipotence, l'amour et la justice de Dieu sont des anachronismes par rapport aux souffrances », pense-t-il.

1. Comment ne pas être sensibles aux souffrances dans l'univers !

Jésus lui-même n'a-t-il pas compati profondément avec ceux qui souffraient ! La Bible nous exhorte à porter aide et réconfort aux souffrants. C'est un des aspects du commandement divin « d'aimer notre prochain comme nous-mêmes » (Mt. 12 : 39).

2. Dieu est le centre de l'univers, et non pas l'homme.

Il a créé toutes choses, et c'est par sa volonté qu'elles existent et qu'elles ont été créées (Apoc. 4:11). Notre conception du bonheur est limitée et centrée sur le présent. Mais les souffrances n'ont-elles finalement pas un but qui dépasse l'espace et le temps ? Comment concilier l'amour, la justice et l'omnipotence de Dieu ? Ne peut-il empêcher le mal ?
L'univers a été créé par Dieu et pour Lui en Jésus-Christ (Col. 1 :16-17). Cela implique un plan extraordinaire que Dieu veut réaliser avec sa création. L'homme et les anges sont des êtres qui furent créés libres. L'omnipotence (toute-puissance) et l'amour de Dieu présidaient lors de la création tout entière.
Pourtant, il y a des lois naturelles qui ne semblent pas obéir actuellement à la bonté de Dieu. Cataclysmes, guerres, maladies, etc., tuent des milliers d'êtres humains chaque année. Et c'est précisément ici que toute la somme des souffrances humaines doit avoir une portée au-delà de l'espace et du temps, s'insérant dans ce plan divin. Dieu pense et agit avec d'autres dimensions qui échappent à nos conceptions. En plus, il est logique, raisonnable et moral de penser à une Justice divine qui triomphera un jour.
Il en est de même avec l'amour de Dieu pour les hommes basé sur leur libre consentement. Cet amour ne leur est pas imposé. Ils sont libres de répondre à l'appel divin.

3. Cela nous amène au coeur du problème: l'origine de toutes ces souffrances. La Bible enseigne clairement que c'est le péché.

Dieu a créé l'univers parfait. Le conflit entre le mal et le bien débute par la rébellion de Lucifer, chérubin oint (Es. 14:12-14; Ez. 28:141 15). Celui-ci entraîna une partie des anges dans la chute (2 Pi. 2: 4 Ap. 12 : 9). Il séduisît aussi Eve dans le jardin d'Eden qui à son tour entraîna son mari dans la désobéissance. Ce fut la chute de l'homme (Cen. 3: 14-19) qui est à l'origine des souffrances. Par un acte de libre volonté, l'homme avait cédé à la sollicitation du diable de se rebeller contre Dieu.
Le péché, c'est la désobéissance à Dieu et l'orgueil, l'égocentrisme et une marche dans une totale indépendance du Créateur. Le péché n'était pas dans l'homme lorsqu'il fut créé. Il n'est pas survenu non plus par décret divin, mais par un acte de libre choix de la part de l'homme.

4. Les conséquences de cette chute furent incalculables.

Tous les hommes sont désormais soumis à la loi du péché (Rom. 7: 23) et de la mort (Rom. 5: 12; 6: 23). Tous les hommes sont pécheurs. Nul n'est innocent (Rom. 3: 23). Le coeur enténébré, l'homme a commencé à se livrer à ses propres convoitises. Ainsi, les guerres, les crimes et d'autres atrocités dévoilent la dépravation de l'homme et son incapacité « d'aimer son prochain ». Bref, toute la création est souffrante et subit les conséquences de ce drame (Rom. 8: 21-22). A l'instar d'une bombe dévastant le chef-d'oeuvre architectural d'une ville, le péché délibérément introduit par Adam et Eve en Eden a gâté l'oeuvre parfaite de notre divin Architecte.

5. Mais Dieu n'est pas resté inactif.

Il a dû chasser l'homme de ce beau jardin, sinon le Créateur n'aurait pas pu exécuter son plan d'amour selon sa volonté. Comme un jeune homme allant à la conquête du coeur de sa jeune fille élue, ainsi Dieu est venu à nous pour gagner le coeur de l'homme déchu. Il est allé jusqu'au sacrifice de son propre Fils, afin d'accomplir ses desseins d'amour. Les souffrances atroces du Fils de Dieu et sa mort ignomineuse à la Croix sont précisément une preuve de son amour et de sa justice. Parce que l'homme n'est pas un robot et parce qu'il avait été créé libre, les souffrances de notre Sauveur Jésus-Christ étaient indispensables pour que les vertus de Dieu soient pleinement manifestées. De ce fait, l'homme peut choisir de son propre gré le chemin de l'amour divin en passant par la repentance. Toutefois, son sort éternel est lié à son choix (Jean 3:16).

6. Dans cette optique, les souffrances prennent une toute autre dimension.

Elles ne peuvent empêcher Dieu d'accomplir son plan grandiose: d'abord une terre libérée de ses souffrances et gouvernée en justice par le Messie pendant 1000 ans (Es. 11 :1-10; Rom. 8: 20-24; Ap. 20: 3), puis finalement par de nouveaux cieux et une nouvelle terre où Dieu habitera avec les hommes. Alors il essuiera toute larme causée par la souffrance (Apoc. 21:1-5; 2 Pi. 3:13).
Nous comprenons que les tribulations du temps présent concourent au bien de ceux qui aiment Dieu (Rom. 8 : 28). Dieu les permet dans le but de sauver l'homme, de le sanctifier et de l'amener à une connaissance toujours plus profonde de Jésus-Christ (Ro. 5 : 3-4; 8:18; Phil.3: 18).
En effet, Il aimerait amener les hommes à la repentance et au salut (Es. 25: 9; Job 33:12-26), car Il a des pensées de paix et non de mal pour nous donner un avenir et une espérance (Jé. 29: 11).

What is Promesses ? Accueil  |  Catalogue  |  Recherche  |  Liens  |  Impressum  |  La Bible