Abonnement     Lettre de nouvelle

Sommaire du n° 43 jul - sep 1977

 



L'AU-DELÀ, Salut ou perdition (2)

(voir Promesses N° 39)

Un avenir pour l'homme mais lequel ?

L'homme, être sensible, apparaît un jour sur la terre, sans l'avoir cherché; il en disparaît sans l'avoir souhaité! C'est tout au moins le lot du commun. D'une manière générale, on peut dire que l'homme est religieux: il s'occupe de son avenir. Il est craintif, même parfois il a peur. Pour le chrétien, la Bible est normative. Ce qu'elle enseigne est pour lui Parole de Dieu. C'est donc ce livre que nous allons citer. L'Ecclésiaste, un prédicateur dirigé par l'Esprit de Dieu, a écrit quelques lignes qui projettent une lumière vers l'éternité.

« Sache que pour tout... Dieu t'appellera en jugement (ch. 12: 9).

« Car l'homme s'en va vers sa demeure éternelle » (1 : 7).

« La poussière (dont le corps est formé) retourne à la terre, comme elle y était et... l'esprit retourne à Dieu qui l'a donné » (12: 9).

« Car Dieu amènera toute oeuvre en jugement, au sujet de tout ce qui est caché, Soit bien, soit mal » (12: 16).

Ces quelques citations donnent un résumé enseignement Ancien Testament concernant le destin de l'être humain après la mort physique. Le Nouveau Testament nous conduit dans la même pensée. C'est ce que nous montreront les versets qui suivent.

C'est Jésus qui s'exprime :

« En vérité, en vérité, je vous le dis, l'heure vient où les morts * entendront la voix du Fils de Dieu; et ceux qui l'auront entendue vivront » (Jn 5 : 25).

« Tous ceux * qui sont dans les sépulcres entendront sa voix et sortiront » (5: 28).

« Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux * qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement »(5 : 29).

« Que les morts ressuscitent, c'est ce que Moïse a fait connaître. Dieu n'est pas Dieu des morts *, mais des vivants; car pour lui tous sont vivants » (Luc 20 : 37).

De l'apôtre Paul :

« Car Christ est mort et il est revenu à la vie, afin d'être le Seigneur aussi bien des morts * que des vivants ».

« Je suis vivant, dit le Seigneur; tout genou fléchira devant moi, et toute langue donnera gloire à Dieu ».

« Ainsi chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même » (Ro. 14 : 9,11 et12).

* (Voir notamment Promesses 32, p. 96). Nous reprenons la phrase citée ci-dessus : « car pour lui (Dieu) tous sont vivants ». En effet, selon la parole: Celui qui n'a pas l'Esprit de Christ n'a pas la vie. (I Co. 12), tous ceux qui n'ont pas part à l'Esprit de Christ sont donc considérés comme « morts », hors de vie avec Dieu. Dieu est effectivement le Créateur des hommes. Ceux qui sont des incroyants à Christ sont considérés comme a morts », jusqu'au moment où, se convertissant à Christ, ils peuvent être considérés comme. vivants» - parce qu'ils ont retrouvé la communion avec leur Créateur. L'Ancien Testament comme le Nouveau donnent un enseignement semblable : l'homme s'en va vers sa demeure éternelle. Il n'est pas supprimé. Le corps de poussière seul disparaît. Il ressuscite pour la vie éternelle ou pour le jugement. Nous étudierons cela dans un prochain article.
* * *
What is Promesses ? Accueil  |  Catalogue  |  Recherche  |  Liens  |  Impressum  |  La Bible