Abonnement     Lettre de nouvelle

Sommaire du n° 45 jan - mar 1978

 



Le Péché existe-t-il encore ?

M. Routhier

Plusieurs personnes voudraient bien rayer le mot « péché » du dictionnaire ou le reléguer aux oubliettes en disant que c'est un anachronisme. Ce qui est malheureux, c'est qu'on ne peut pas se débarrasser en même temps de la réalité que le mot recouvre. S'il n'y a plus de péchés, comme certains le prétendent, pourquoi a-t-on encore besoin de serrures, de lois, de coffres-forts, de policiers, de prisons ? Même si on voulait se boucher les yeux pour ne pas le voir, le péché nous environne de partout.

Le péché est universel

La Bible affirme d'un bout à l'autre que tous les hommes sont pécheurs. Le roi Salomon, l'homme le plus sage que la terre ait porté, a dit: « Il n'y a point d'homme qui ne pèche » (I Rois 8: 46). Le prophète Esaïe, qui a reçu de Dieu les plus merveilleuses prophéties concernant la venue de Jésus-Christ, a écrit: « Nous sommes tous comme des impurs et toute notre justice est comme un vêtement souillé » (Es. 64: 5), Paul, qui avait été un pharisien acharné et qui avait combattu les chrétiens, a écrit le résumé de son enseignement: « Il n'y a point de distinction, car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu » (Ro. 3 : 23). Jésus disait: « Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs » (Mc 2 : 17).

Pécher, c'est désobéir à Dieu

Dieu a créé l'homme et lui a fait connaître la voie qu'il devait suivre pour être heureux. Mais l'homme n'a pas voulu suivre la voie que Dieu lui indiquait et il a décidé de tracer lui-même sa voie; il a voulu choisir lui-même ce qui était bien et ce qui était mal.

La voie tracée par Dieu n'a jamais changé au cours des siècles puisque Dieu ne change pas; mais ce que les hommes ont considéré comme bien ou mal a constamment changé. Quand on pèche, on pèche toujours contre Dieu parce que c'est lui qui a donné la loi. On peut aussi pécher en même temps contre soi-même ou contre nos semblables.

Le péché est grave

Quand on fait quelque chose de mal, notre conscience nous le reproche. Pour faire taire la voix de notre conscience, nous nous trouvons des excuses et nous essayons de nous convaincre que le péché n'est pas grave. Mais les conséquences du péché sont très graves puisque le péché a des répercussions - sur trois plans: Dieu, nous-mêmes, nos semblables.

Le péché nous sépare de Dieu

Dieu est saint et il ne peut entrer en contact avec le péché. « Ses yeux sont trop purs pour voir le mal et il ne peut pas regarder l'iniquité » (Ha. 1 : 13). Le péché sépare de Dieu parce que celui qui pèche fuit Dieu. « Ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu; ce sont vos péchés qui vous cachent sa face » (Es. 59 : 2). Dieu a créé l'homme pour qu'il soit en relation avec lui; par ses péchés, l'homme a mis fin à cette relation et il a créé un vide en lui. L'homme ayant perdu cette dimension, est devenu un continuel insatisfait et il a essayé d'oublier ce vide par toutes les distractions qu'il a pu inventer. Incapable de l'oublier vraiment, il a essayé de le remplir par les possessions matérielles, la philosophie, la méditation et les autres recettes immanquables de bonheur. Mais ce vide a une forme de Dieu et Dieu est le seul à pouvoir le remplir. Beaucoup de gens se découragent, font des dépressions nerveuses ou se suicident lorsqu'ils se rendent compte que leur vie n'a plus de sens. Et pourtant beaucoup disent que le péché n'est pas grave !

Le péché nous rend esclaves

Quand nous péchons, nous n'acceptons plus que Dieu soit notre maître, mais nous tombons alors sous un autre maître, le péché. A cause de sa rébellion contre Dieu. l'homme s'est corrompu, il s'est enfoncé de plus en plus dans le mal. Jésus a dit: « C'est du dedans, c'est du coeur des hommes que sortent les mauvaises pensées, les vols, les cupidités, les méchancetés, la fraude, le dérèglement... Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans et souillent l'homme» (Mc 7 : 21-23).

Nous avons tous un péché mignon, qui n'est pas toujours tellement mignon et dont nous sommes incapables de nous débarrasser. Toutes les résolutions que nous prenons ne servent à rien. Parfois, après beaucoup d'efforts, nous parvenons à nous débarrasser d'un mauvais penchant; mais ce penchant n'est qu'un des effets de notre nature corrompue. Nous ne pourrons jamais nous débarrasser de cette mauvaise nature. A cause de l'esclavage auquel leur péché les soumettent, les gens ne sont plus complètement libres de leurs actes. Et pourtant beaucoup disent que le péché n'est pas grave.

Le péché nous dresse les uns contre les autres

Le péché gâche nos relations avec nos semblables; il est une source de divisions. L'homme est égoïste, il veut tout ramener à lui; il veut que les autres l'aiment et respectent ses droits, mais lui, pour faire respecter les siens, empiète souvent sur ceux des autres. Par l'éducation et le savoir-vivre, nous pouvons camoufler notre égoïsme mais nous demeurons des égoïstes camouflés.

Les conflits entre maris et femmes, entre parents et enfants, entre employeurs et employés montrent que nous ne tenons pas vraiment à connaître le point de vue des autres, nous sommes trop occupés à défendre le nôtre. Nous manquons d'amour les uns pour les autres, nous vivons dans un interminable état de guerre froide. Malgré toutes les disputes, les querelles et les engueulades, beaucoup disent que le péché n'est pas grave. Confessons donc à Dieu nos péchés.

Dieu est intervenu
Dieu nous connaissait bien et il savait que nous viendrions à ne plus pouvoir nous en sortir nous-mêmes. Il a donc pris l'initiative de régler les problèmes dans lesquels nous nous étions empêtrés par nos désobéissances. Pour cela, il a envoyé son Fils, le Seigneur Jésus-Christ, mourir sur la croix.
Jésus nous réconcilie avec Dieu
Jésus est venu mettre fin à l'état de guerre entre nous et Dieu en prenant sur lui tous nos torts. Sur la croix, il a subi la condamnation que nos péchés nous avaient méritée. Nous pouvons donc maintenant nous tourner librement vers Dieu afin de retrouver le contact que nous avions perdu.
Jésus nous donne une nouvelle nature
Jésus est également venu nous libérer de notre nature corrompue en nous donnant une nouvelle nature par son Esprit qui vient habiter en nous quand nous mettons notre confiance en Lui. Son Esprit nous rend capables de dominer notre vieille nature qui nous pousse à pécher.
Jésus nous unit

Jésus est aussi venu renverser le mur qui nous séparait de nos semblables. Il unit les croyants dans son église. Nous sommes unis parce que nous avons le même Seigneur, le même Esprit et le même but : glorifier Dieu.

Pour solutionner le problème du péché, l'homme a nié le péché. Mais Dieu a envoyé son Fils, Jésus-Christ. Ne jouons plus à l'autruche, mais reconnaissons l'amour que Dieu a eu pour nous, afin qu'il transforme notre vie.

* * *
What is Promesses ? Accueil  |  Catalogue  |  Recherche  |  Liens  |  Impressum  |  La Bible