Abonnement     Lettre de nouvelle

Sommaire du n° 47 jul - sep 1978

 



N'y a-t-il que peu de gens qui soient sauvés ?

J. R. Couleru

« Quelqu'un lui dit : Seigneur, n'y a-t-il que peu de gens qui soient sauvés ? Il leur répondit: Efforcez-vous d'entrer par la porte étroite. Car, je vous le dis, beaucoup chercheront à entrer, et ne le pourront pas. Quand le maître de la maison se sera levé et aura fermé la porte, et que vous, étant dehors, vous commencerez à frapper à la porte, en disant: Seigneur... Seigneur, ouvre-nous ! il vous répondra: Je ne sais d'où vous êtes. Alors vous vous mettrez à dire: Nous avons mangé et bu devant toi, et tu as enseigné dans nos rues. Et il répondra: Je vous le dis, je ne sais d'où vous êtes; retirez-vous de moi, vous tous, ouvriers d'iniquité. C'est là qu'il y aura des pleurs et des grincements de dents, quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob, et tous les prophètes dans le royaume de Dieu, et que vous serez jetés dehors. Il en viendra de l'orient et de l'occident, du nord et du midi; et ils se mettront à table dans le royaume de Dieu. Et voici, il y en a des derniers qui seront les premiers et des premiers qui seront les derniers » (Luc 13: 24-30).

Il y aura des millions d'Africains dans le paradis de Dieu. Dieu veut que tous les hommes soient sauvés, et Il a tout fait pour cela en donnant Son Fils unique. Jésus-Christ Lui-même a tout accompli sur la croix, par son sacrifice sanglant, par sa mort et sa glorieuse résurrection. Et dans le royaume de Dieu, il en viendra de l'orient, de l'occident, du nord et du midi :

Il en viendra de l'orient: il y aura des millions de Chinois, d'Indiens, de Japonais, etc., etc.

Il en viendra de l'occident: il y aura des Européens, des Américains, des Canadiens, etc., etc.

Il en viendra du nord: de la Sibérie, du Groenland, de la Norvège, de la Suède, de la Finlande, etc., etc.

Il en viendra du midi: de l'Afrique, de l'Amérique du sud, de l'Australie, de la Nouvelle Zélande, etc., etc.

A la question posée à Jésus: « Seigneur, n'y a-t-il que peu de gens qui soient sauvés ? », nous pouvons trouver une réponse dans le livre de l'Apocalypse: « Après cela, je regardai, et voici, il y avait une grande foule que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple et de toute langue. Ils se tenaient devant le trône et devant l'Agneau, revêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains. Et ils criaient d'une voix forte en disant: Le salut est à notre Dieu, qui est assis sur son trône, et à l'Agneau. Et tous les anges se tenaient autour du trône et des vieillards et des quatre êtres vivants ; et ils se prosternèrent sur leurs faces devant le trône, et ils adorèrent Dieu en disant: Amen! La louange, la gloire, la sagesse, l'action de grâces, l'honneur, la puissance et la force, soient à notre Dieu, aux siècles des siècles! Amen » (Ap. 7: 9-12).

Cependant, dans sa réponse, le Seigneur Jésus a dit tout d'abord : Efforcez-vous d'entrer par la porte étroite. Il ne suffit donc pas d'avoir entendu l'Evangile; la bonne nouvelle, pour être sauvé. Il est indispensable d'avoir reçu Jésus-Christ comme son Sauveur personnel. Ami lecteur, vous qui lisez en ce moment ces lignes, avez-vous reçu Jésus-Christ comme votre Sauveur personnel ? Vous seul pouvez et devez le faire! Personne ne peut le faire pour vous! Etes-vous sauvé ? Possédez-vous l'assurance de votre salut ? Vos péchés sont-ils tous pardonnés ? Possédez-vous maintenant la vie éternelle ? Appartenez-vous maintenant au Seigneur ? Etes-vous « né de nouveau » ? régénéré ? enfant de Dieu ?

C'est ce que le Seigneur Jésus a voulu dire quand il répondit: « Efforcez-vous d'entrer par la porte étroite ». Cette porte étroite, c'est la nouvelle naissance! « Si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu », a dit encore Jésus (Jn 3: 3). « Il faut que vous naissiez de nouveau » (Jn 3 : 7).

Ecoutez l'invitation cordiale du Seigneur Jésus: « Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il yen a peu qui les trouvent » (Mt.7 : 13-14). Ami lecteur, ayez-vous répondu à cette invitation affectueuse ?

La porte large représente notre naissance dans ce monde. La porte étroite représente la nouvelle naissance. Nous sommes tous passés par la porte large. Et depuis notre entrée dans ce monde, nous avons tous suivi le chemin large qui mène à la perdition; c'est un chemin très dangereux! Il ne faut pas y rester, il faut en sortir, car la perdition, c'est-à-dire le feu éternel, est une terrible réalité. Pour sortir du chemin large, il faut absolument entrer par la porte étroite. Mais il ne faut pas tarder à le faire.

Pourquoi donc le Seigneur Jésus a-t-il dit « Efforcez-vous d'entrer par la porte étroite » ? Ce verbe « efforcez-vous » aurait le sens de « luttez jusqu'à tomber en agonie » pour entrer par la porte étroite.

Pourquoi y a-t-il un tel effort à faire ? Parce qu'il s'agit du bonheur éternel ou des tourments éternels. Il est absolument indispensable de passer par cette porte étroite de la « nouvelle naissance » si l'on veut échapper au jugement et à la condamnation à cause de nos péchés.

Pourquoi y a-t-il un tel effort à faire ? A cause de l'opposition de l'ennemi de nos âmes, le diable ou Satan, qui peut soulever toute notre famille contre nous, et à cause des moqueries et des persécutions des incrédules. Si je me convertis à Jésus-Christ, si je passe par la porte étroite, si je deviens un vrai chrétien, que vont me dire ceux de mon entourage ? Que dira mon mari ? Que dira ma femme ? Que dira mon patron ? Suis-le décidé à payer le prix, même si ce prix est élevé ?

En réponse à la question qui lui a été posée, Jésus a donné encore une autre raison pour que l'on s'efforce d'entrer par la porte étroite. C'est que bientôt la porte de la grâce sera fermée. Alors ce sera trop tard! Or, nous le croyons, ce temps-là est très proche; il n'y a donc pas de temps à perdre. C'est aujourd'hui, maintenant, qu'il faut « naître de nouveau ». « Car, je vous le dis, beaucoup chercheront à entrer, et ne le pourront pas » et le Seigneur Jésus ajoute: « Quand le maître de la maison se sera levé et aura fermé la porte, et que vous, étant dehors, vous commencerez à frapper à la porte en disant: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous ! il vous répondra: Je ne sais d'où vous êtes ». La porte de la grâce sera fermée. Ce sera trop tard.

Ami lecteur, ne remettez pas à demain la plus importante décision de votre vie. « Voici maintenant le temps favorable, voici maintenant le jour du salut » (2 Co. 6: 2).

* * *
What is Promesses ? Accueil  |  Catalogue  |  Recherche  |  Liens  |  Impressum  |  La Bible