Abonnement     Lettre de nouvelle

Sommaire du n° 53 jan - mar 1980

 



JESUS SEUL !

J. R. Couleru
« Ils levèrent les yeux et ne virent que Jésus seul » (Mt. 17 : 8)


(Lire Mt. 17: 1-8- Mc 9: 2-13- Lu. 9: 28-36- 2 Pi. : 16-18)

Le secret d'une vie chrétienne utile et bénie se trouve dans ces deux mots: JESUS SEUL. Essayons donc de les saisir, avec l'aide du Saint-Esprit. Jésus venait de montrer sa gloire divine à ses trois intimes, Pierre, Jacques et Jean. Ceux-ci avaient vu « de leurs propres yeux » (2 Pi. 1 : 16) la majesté du Fils de Dieu et avaient entendu la voix du ciel disant: « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection ». Alors, précise le texte, « ils tombèrent sur leur face, et furent saisis d'une grande frayeur » (Mt. 17 : 6).

Considérons un instant ces trois hommes, le visage contre terre. Ne voit-on pas de nos jours trop de croyants ayant leurs visages - et leurs cours - tournés en bas, vers la terre ? Ne sommes-nous pas occupés de mille et une choses, alors que le Maître a dit: « Une seule chose est nécessaire » (Lu. 10: 42). Quelle place la lecture quotidienne de la Bible et la méditation de la bonne Parole de Dieu ont-elles dans notre vie privée, dans notre vie de famille ? Avons-nous oublié que « les choses visibles sont passagères et les invisibles sont éternelles ? » (2 Co. 4: 18). Nous ne lisons pas assez notre Bible. Nous ne prions pas assez. Ne nous excusons pas en disant que nous n'avons pas le temps, car cela n'est pas vrai. Si nous ne prenons pas le temps nécessaire, notre vie spirituelle s'affaiblit. N'ayant pas « les regards sur Jésus », nous ne sommes pas « rayonnants de joie » (Ps. 34 : 6). Souvenons-nous qu'un chrétien triste est un triste chrétien.

Cependant. le Seigneur n'a pas laissé Pierre, Jacques et Jean dans leur grande frayeur, face contre terre. Jésus, s'approchant, les toucha, et dit: Levez-vous, n'ayez pas peur! (v. 7). Cela nous encourage de voir Jésus s'approcher d'eux, les toucher avec affection et leur parler avec tant de bonté, car « Il est le même... aujourd'hui! » (Hé. 13 : 8). Il ne veut pas que nous soyons tristes. Si nous sommes en ce moment dans la crainte ou la frayeur, peut-être dans le découragement, dans la détresse ou dans le désespoir, écoutons la voix du Saint-Esprit qui, malgré tout ce que nous pouvons souffrir, affirme que le Seigneur Jésus nous aime. Il est toujours le même. Son amour pour nous n'a pas changé. En cet instant, Il s'approche Lui-même de nous et, par ces lignes, peut-être, veut-il nous toucher, toucher notre cour. Ecoutons donc Sa voix, car il sait si bien parler au cour : « Levez-vous. n'ayez pas peur! » Ne restons donc pas le visage baissé vers la terre. Relevons-nous. Ne craignons pas. « Cherchons les choses d'en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. Affectionnons-nous aux choses d'en haut et non à celles qui sont sur la terre" (Col. 3 : 1-2).

« Levez-vous ! » Ces paroles sont aussi un ordre du Maître auquel il faut obéir immédiatement. A Josué, Dieu dit un jour: « Lève-toi ! Pourquoi restes-tu ainsi couché sur ton visage ? » (Jos. 7: 10). Ce n'était pas le moment de rester couché dans la honte à cause de la défaite que le peuple de Dieu venait de subir. Israël avait péché et Josué devait se lever pour ôter l'interdit. Peut-être le Seigneur nous dit-il maintenant: « Lève-toi pour te purifier du mal! » Elie, découragé, fuyant devant une femme, disait à Dieu: « Maintenant, Eternel, prends mon âme, car je ne suis pas meilleur que mes pères ». L'ange de l'Eternel toucha le prophète en lui disant: « Lève-toi, mange, car le chemin est trop long pour toi » (I Rs 19: 4-8). Il est possible que nous soyons fatigués et découragés parce que nous manquons de nourriture spirituelle. Levons-nous donc pour lire notre Bible soigneusement chaque jour, « car l'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » (Mt. 4 : 4). La belle-mère de Pierre était couchée, ayant la fièvre. « Jésus toucha sa main et la fièvre la quitta; puis elle se leva et le servit » (Mt. 8: 14-15). Sans avoir de fièvre, peut-être restons-nous oisifs et inactifs, au lieu de nous lever pour servir le Seigneur. « Paresseux, jusques à quand seras-tu couché? Quand te lèveras-tu de ton sommeil ? (Pr. 6: 9). Si nous ne pensons qu'aux choses de la terre (Ph. 3: 19), nous ne pouvons pas être de bons soldats de Jésus-Christ, car ceux-ci « ne s'embarrassent pas des affaires de la vie » (2 Ti. 2 : 4). Nous sommes tombés dans le sommeil spirituel et l'Esprit-Saint nous dit: « Réveille-toi, toi qui dors! Relève-toi d'entre les morts, et Christ t'inondera de lumière » (Ep. 5: 14, trad. italienne).

JÉSUS SEUL

« Ils levèrent les yeux et ne virent que Jésus seul ». Aussitôt tout changea pour eux. Et il en est de même pour nous quand nous levons les yeux en haut et retrouvons le contact avec LUI, avec Lui seul. Nous n'avons plus peur. Nous ne craignions plus. Nous cessons de regarder aux causes secondes: nous ne regardons plus qu'à Jésus. Si nous passons par l'épreuve, n'est-ce pas Lui qui le permet ? Peut-être nous a-t-on fait tort ? Avons-nous été frustrés, dépouillés, calomniés ? Nous regardons à JÉSUS SEUL et non pas à ceux qui nous font du tort, car il est écrit: « Quand on fait tort à autrui dans sa cause, le Seigneur ne le voit-il point ? Qui dira qu'une chose arrive sans que le Seigneur l'ait ordonnée ? N'est-ce pas de la volonté du Très-Haut que viennent les maux et les biens ? (La. 3 : 36-38).

Pourquoi crains-tu, mon âme ? Au fort de la souffrance,
Le Seigneur n'est-il pas ton appui, ton soutien ?
Elève en haut les yeux; il est ta délivrance ;
Il ne te laisse pas; mon âme, ne crains rien.

« Ils ne virent que Jésus seul ». Même Moïse et Elie ont disparu. Ils ont dû céder la place au Fils de Dieu, car Lui est infiniment plus grand qu'eux. Puisse notre Seigneur Jésus-Christ avoir toute son autorité sur chaque chrétien authentique! C'est Lui que nous devons « écouter » (v. 5). Il est au-dessus de tout serviteur de Dieu, au-dessus de notre église, de notre assemblée ou de notre communauté.

Voir Jésus seul! Voilà le secret. Quand nous levons les yeux, nous rencontrons la face d'un Sauveur glorieux: « Jésus, nous le voyons couronné de gloire et d'honneur » (Hé. 2 : 9). Paul a comparé la vie chrétienne à une course sur le stade. Pour bien courir, il faut fixer les yeux sur le but à atteindre. Or le but de notre course, c'est Jésus dans la gloire. « Je cours vers le but » (Ph. 3: 13-14) : JÉSUS SEUL. Pour cou- rir avec aisance, « rejetons tout fardeau et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance « AYANT LES REGARDS SUR JÉSUS... assis à la droite du trône de Dieu » (Hé. 12: 1-2). Mon frère, ma soeur, détournons volontairement nos regards de toute autre personne ou de tout autre objet pour les concentrer sur le « Seigneur de gloire ». Et en attendant son très prochain retour, que ce soit notre devise: J É S U S S E U L !
* * *
What is Promesses ? Accueil  |  Catalogue  |  Recherche  |  Liens  |  Impressum  |  La Bible