Abonnement     Lettre de nouvelle

Sommaire du n° 5 jan - mar 1968

 



Lettre à mon ami Jean-Louis (2)

Mon cher Jean-Louis,
Dans ma précédente lettre, je t'ai promis de te parler aujourd'hui de la nécessité, pour celui qui veut porter le nom de chrétien, de lire la Bible. L'homme est et reste soumis aux lois de la nature: sa vie physique doit être entretenue; il a non seulement besoin d'air et de soleil, mais aussi de nourriture. Nul n'échappe à ces obligations. La vie humaine ne se conçoit pas autrement et celui qui voudrait déroger à la règle ne subsisterait pas.
Pour être profitable au corps humain, la nourriture doit être prise régulièrement; il veut être nourri chaque jour. L'homme qui ne mangerait que de temps à autre ne résisterait pas à ce régime.
A part les bons aliments qui entretiennent le corps, il yen a d'autres (par exemple les poisons) qui, malheureusement, le détruisent à plus ou moins longue échéance.
Si, comme nous venons de le voir, le corps humain doit être régulièrement et intelligemment nourri, son esprit réclame les mêmes soins. Tous deux ont besoin d'un aliment sain et ne se contentent pas de n'importe quoi. L'esprit, lui aussi, risque d'être plus ou moins rapidement empoisonné. Dans ce domaine, de mauvais éléments ne tardent pas à le fausser, souvent même à son insu. La Bible est seule capable de le nourrir convenablement et de le maintenir en bonne santé. Sans elle, l'homme s'éloigne progressivement de son Créateur, s'égare et perd tout contact avec Lui.
Ne pas avoir, ne plus avoir de communion avec Lui! Il n'y a rien de plus grave pour l'homme créé à l'image de Dieu, pour le servir et le glorifier. Sans Dieu, la vie spirituelle de l'homme est terne, morne, exempte de véritable joie. Celui qui est dans cette situation se replie de plus en plus sur lui-même, ne vit bientôt plus que pour lui, devient égocentrique et égoïste; il se désintéresse peu à peu du sort des autres. Le péché l'enveloppe progressivement, de sorte qu'il finit le plus souvent ses jours en s'éloignant davantage de Dieu; son existence est de plus en plus misérable, son esprit étant fortement influencé par les philosophies humaines.
La lecture quotidienne de la Bible permet non seulement à l'homme de se maintenir en communion avec son Créateur, mais également de rétablir celle qu'il peut avoir perdue, comme aussi de créer celle qui n'existe pas encore. La Bible apprend à l'homme à connaître Dieu; elle lui révèle non seulement sa puissance, ses exigences, sa sainteté, sa gloire, mais aussi son amour, sa bonté, sa tendresse, sa fidélité, sa patience, sa longanimité. Elle lui fait également connaître son propre état de péché, de misère, l'impossibilité d'être agréable à Dieu par ses propres moyens. Elle va plus loin encore car, en lui révélant qu'il est pécheur et perdu, elle lui montre en même temps le chemin du salut que Dieu lui offre en son Fils Jésus-Christ.
J'aurai prochainement l'occasion de te dire, cher Jean-Louis, de quelle manière la Bible peut et doit être lue pour que cette lecture soit profitable à ton âme et à ton esprit.
Affectueuses pensées de ton ami,
André-Georges


What is Promesses ? Accueil  |  Catalogue  |  Recherche  |  Liens  |  Impressum  |  La Bible