Abonnement     Lettre de nouvelle

Sommaire du n° 69 jan - mar 1984

 



Notes sur L' EPITRE aux HEBREUX

Jean CHOPARD

VUE D'ENSEMBLE DE L'EPITRE

Située dans l'ensemble des Ecritures et envisagée sous ses différents aspects, l'épître aux Hébreux (en abrégé Héb.) apparaît comme un libre capital du Nouveau Testament (NT), avec ses 13 chapitres et l'accomplissement de l'Ancien Testament (AT) montré dans la personne et l'oeuvre de Jésus-Christ.

1. AUTEUR

Pas nommé. Dieu seul le connaît.
C'est :
- un Juif (1.1. nos pères = patriarches d'Israël),
- un helléniste plus de 80 citations de l'AT, toutes selon la version grecque des LXX (sauf 10.30),
- un ami de Timothée (13.23),
- un contemporain des apôtres (2.3), mais pas apôtre lui-même (ne s'identifie jamais a eux).
  Selon Tertullien, ce pourrait être Barnabas (Act. 4.36)
- Juif (de la tribu de Lévi),
- Lévite connaît bien les sacrifices et la loi en général,
- Cypriote, avec culture grecque d'Alexandrie,
- converti après la Pentecôte, par les miracles ? (2.3-4),
- "fils d'exhortation" (comp. 13.22).
Serait ce plutôt Paul, dont les idées se retrouvent ?

Mais :
- il ne se nomme pas (contrairement à ses épîtres),
- le vocabulaire diffère beaucoup plus de 150 mots ne se retrouvent pas ailleurs dans le NT
- le style est différent, plus doux,
- la matière traitée aussi est différente,
- l'autorité dont se réclame Paul ailleurs (GaI. 1.12 1 Cor. 9.1, etc) n'apparaît pas en Héb. (comp. 2.3).

Quand l'écrivain reste ainsi caché, Dieu n'est que mieux désigné comme la source du message (3.7 10.15 pour 'AT 9.8 pour Héb.).

2. DESTINATAIRES

Aucune indication déterminante (autre différence avec les épîtres de Paul).

Ce sont:
- des Hébreux (1.1. nos pères) connaissant l'AI et les nombreuses références aux faits qu'il relate (aucune allusion à des païens convertis),
- devenus chrétiens (2.3) après la Pentecôte et les miracles qui la suivirent,
- depuis longtemps déjà (5.11-12),
- connaissent Timothée (13.23),
- forment une église locale ayant des conducteurs (13.7,17, 24), mais où?
  A Rome, si l'épître est écrite d'ailleurs ?
  A Jérusalem, si l'épître est écrite d'Italie ?
  Le doute qui subsiste accrédite le message de cette merveilleuse épître auprès de tous les croyants qui se reconnaissent dans ces croyants d'ancienne date, mais pas avancés spirituellement et exposés au découragement.

3. DATE DE COMPOSITION

Avant l'an 70 de notre ère :
- le temple de Jérusalem et le culte lévitique sont encore là (8.4; 9.9). La destruction du temple n'aurait pas manqué d'être citée comme un jugement de Dieu sur l'ancien état (8.13).
- Timothée vit encore (13.23).

4. BUT DE L'EPITRE

Il est double, face à la tentation de recul de la foi :
- doctrinal : supériorité de Christ sur l'ancienne alliance et la loi de Moïse;
- pratique : conduire à une maturité spirituelle des croyants menacés de relâchement par incrédulité.
  5 avertissements sont répartis dans l'épître: 2.1-4; 3.7-19 (4.11-13) ; 5.11 -6.20; 10.26-39; 12.18-29.
  La connaissance du Fils de Dieu est une puissance de vie pour le croyant (Phi. 3-10).

5. QUELQUES THEMES DE L'EPITRE

- Perfection
  Loi et sacrifices ne peuvent rendre parfait : Héb. 7.11,19 ; 9.9 ; 10.1.
  Christ est parvenu à la perfection :2.10; 5.9 ; 7.28; 9.11.
  Christ sauve parfaitement les croyants : 7.25 ; 10.14 ; 11.40.
- Eternel (et non temporaire comme la loi) 7 fois : trône 1.8 ; salut 5.9 jugement 6.2 ; rédemption 9.12 ; Esprit 9.14; héritage 9.15 ; alliance 13.20.
- Meilleur (Héb. livre des choses meilleures en Christ). 9 fois :espérance 7.19 ; ministèrede Christ 8.6 ; alliance 8.6 promesses 8.6; biens 10.34 ; patrie 11.15 ; résurrection 11.35 ; quelque chose 11.40 ; sang d'aspersion 12.24.
- Foi (Héb. il chapitre classique des héros de la foi).
- Quelques versets fondamentaux:
  1.2 : Dieu a parlé
  4.16 : Le trône de la grâce
  5.9 : Le salut éternel
  7.25 : Un sauveur toujours vivant pour prier
  9.22 : L'effusion du sang nécessaire au pardon
  9.27 : Après la mort vient le jugement
  12.20 : Dieu est aussi un feu consumant
  13.8 : Jésus-Christ est le même.

6. PLAN

  Prologue 1.1-3 : Gloire personnelle du Fils de Dieu
Partie doctrinale
1.4 - 10.18 : Christ médiateur de l'alliance meilleure
1.4 - 7.28 : Christ supérieur aux personnalités de l'AT
8.1 - 10.18 : Christ supérieur aux institutions de l'AT
Partie pratique
10.19 -13.17: La vie céleste transposée dans les réalités de notre vie terrestre.
10.19 - 11.40 : Plénitude de vie et de foi
12.1 - 13.17 : Persévérance d'espérance et d'amour
Epilogue 13.18-25 : voeux et salutations.

7. VERSET CLEF

On a proposé Héb. 1.1 : Dieu a parlé; mais Héb. 8.1 est plus conforme au message spécifique de l'épître : Christ sacrificateur, dans son rôle actuel, caché mais indispensable au peuple de Dieu (quelques rares aperçus seulement ailleurs dans le NT : Jn. 13, Rom. 5.10 ; 6.10 ; sur la vie actuelle au ciel du Sauveur des croyants).

L'épître aux Hébreux est à ce point remplie du Christ, qu'on l'a appelée le 5e évangile !

Jean CHOPARD

What is Promesses ? Accueil  |  Catalogue  |  Recherche  |  Liens  |  Impressum  |  La Bible