Abonnement     Lettre de nouvelle

Sommaire du n° 70 avr - jun 1984

 



Notes sur
L' EPITRE aux HEBREUX

Jean CHOPARD

HEBREUX 1 - CHRIST ET LES ANGES

Hébreux 1 établit la supériorité du Fils de Dieu, aussi bien sur les prophètes de l'A.T. que sur les anges.

1 - 3: prologue = les 2 alliances
4 - 14: le Fils supérieur aux anges.

1. Hébreux 1.1-3: Les 2 alliances (ou révélations de Dieu)

1.1. Dieu a parlé
Cette affirmation de base rappelle le "au commencement" de Gen. 1.1 et Jean 1.1. La Bible révèle un Dieu personnel, doué d'intelligence et de volonté. Inaccessible à l'homme (1 Tim. 6.16), il a voulu rejoindre sa créature par le moyen de sa Parole, qui fait connaître sa pensée. Genèse 3.9 est le premier appel pathétique de Dieu à l'homme perdu. La suite des siècles n'a fait que prolonger cet appel.

Dieu prend plaisir à révéler son plan aux siens: Gen. 18.17; Esa. 46.10; Amos 3.7, etc.

1.2. Les 2 révélations

    Ancienne alliance   Nouvelle alliance
Quand ?   "Autrefois"   Maintenant
Combien ?   "à plusieurs reprises"
(d'Adam à Malachie)
  une fois pour toutes
(Galates 1.8)
Comment ?   "de plusieurs manières"
- création : Ps 19.1-4
      Rom. 1.20
- vie des prophètes
- évènements (déluge, etc.)
- symboles (sacrifices)
  de plusieurs manières
Mat.: discours
Marc: miracles
Luc: paraboles
Jean: entretiens
A qui ?   "pères" (Israël seul)   "nous" (évangile pour Tous)
Par qui ?   "prophètes"
- Enoch (Jude 14)
- Abraham (Gen. 20.7)
- Moïse et jusqu'à
- Jean-Baptiste
  "dans le Fils" vrai prophète
annoncé par Moïse
(Deut. 18.15), appelé
"La Parole" (Jn 1.1-14)
(voir 2 Cor. 5.19).

1.3. Gloires personnelles du fils (7= plénitude)
- Héritier de tout)
- Créateur des mondes) Col. 1.16
- Respiendissement de sa gloire (= miséricorde)
- Empreinte de son être (Jean 14.9)
- Soutien de l'univers maintenu cohérent
- Purification des péchés, par lui-même
- Assis, maître souverain.

Romain 8.17 et Eph. 2.6 associent les rachetés à deux gloires personnelles du Fils de Dieu.

2. Hébreux 1.4-14: Le fils supérieur aux anges


2.1. Remarques préliminaires
- Méthode de démonstration: citation des Ecritures.
- Autorité des Ecritures: Dieu parle, et non l'auteur.
- Grand rôle des anges chez les Juifs (AT, Matt., Actes, Apo.):
promulguer la loi (Actes 7.53; GaI. 3.19); moins en vue de nos jours dans l'Eglise (1 Tim. 2.5), ils sont éclipsés par le seul médiateur.

2.2. 7 Eléments de comparaison
- Nom (v.5, Ps. 2.7) caractérise et distingue la personne de toute autre.
- Relation avec Dieu, unique (v.5,1 Chr. 17.13).
- Reçoit l'hommage des anges (v.6, Ps. 97.7).
- Rôle divin (v. 7, Ps. 104.4), par comparaison avec les anges, serviteurs seulement, même s'ils sont redoutables.
- Domination divine (v.8, Ps. 45.6-7).
 · Nom: "Dieu" (divinité de Jésus-Christ),
 · Gouvernement (trône)
 · Eternité (première des sept choses éternelles en Hébreux)
 · Autorité (sceptre)
 · Droiture et justice
 · Haine du mal
 · Onction de la mission de joie (cp. Héb. 12.2!)
- Créateur (v.10-12, Ps. 102.25-27). il est hors de la création et même du temps!
- Souveraine élévation (v.13, Ps 110.1), concorde avec la dernière des sept gloires personnelles du Fils de Dieu (v.3). Assis, dans le repos d'une oeuvre parfaite pleinement accomplie (Jean 19.30).

2.3. Rôle actuel des anges (v14)
Par la suprématie du Fils de Dieu sur les anges, il en fait des serviteurs en faveur des siens ("anges gardiens"), souvent à leur insu même.

HEBREUX 2 - CHRIST ET L'HOMME

Hébreux 1 compare le Fils de Dieu aux prophètes de l'A.T. et aux anges, c'est-à-dire aux messagers terrestres (les prophètes) et célestes (les anges), par lesquels Dieu a parlé à son peuple, Israël. Supérieur aux anges, comme aux prophètes, le Fils apparaît ainsi comme le messager par excellence, venu du ciel, venu parmi les hommes, vraiment la Parole de Dieu faite chair.

Hébreux 2 va prolonger la comparaison, mais, cette fois, en rapport avec l'homme.
1 - 4: premier avertissement
5 - 18: Christ et l'homme dans le plan divin.

1. Hébreux 2.1-4: Premier avertissement

1.1. Style
"C'est pourquoi" revient souvent en début de l'épître (2.1,11,17; 3.1,7,10, etc.). Ainsi se marque le souci de ne rien omettre du passé, mais d'en déduire d'utiles conséquences logiques. Le "déjà révélé" doit conduire plus loin dans l'appropriation de la révélation, dont le chemin raisonnable est: oreille - coeur - bouche (Romain 10.10; Luc 6.45).

1.2. Une décision s'impose
- d'abord s'attacher à l'évangile, comme dans une course cycliste; il ne faut pas être lâché,
- ensuite, ne pas négliger (sous-estimer en fait).

1.3. Rappel de la loi - promulguée par des anges (Act. 7.53, Gal. 3.19)
- rigoureusement appliquée (Héb. 10.28-29 !).

1.4. Résumé du salut
- annoncé par le Seigneur, directement (Marc 1.15)
- confirmé par:
  · ses auditeurs (à l'auteur de l'épître aussi)
  · Dieu lui-même: signes, miracles, etc.

1.5. Le rôle prépondérant de la parole est souligné
- choses entendues, parole, annonce -
Quel encouragement au témoignage oral !

2. Hébreux 2.5-18: Christ et l'homme dans le plan divin

5 - 8: l'homme, objet du plan de Dieu (Psaume 8)
9 - 18: Jésus, l'homme selon le plan de Dieu.

2.1. Hébreux 2.5-8-l'homme, objet du plan de Dieu Le "monde habité à venir" (voir aussi 1.6 et 6.5) est ce nouvel âge que devait inaugurer la venue du Messie.

Daniel 7.13-14 montre la domination éternelle confiée à un homme et non àun ange. Tel était déjà le but de Dieu dans la création en Eden (Gen. 1.28), alors que l'homme et la femme ne sont pas encore dissociés l'un de l'autre. Mais le péché a tout gâché (Rom. 5.12). L'homme est sous les anges (voir pourtant Héb. 1.14 et surtout Mat. 4.11, après une bataille gagnée). Par ses efforts, l'homme domestique de plus en plus le monde créé. Mais une plus grande domination est promise aux croyants (1 Cro.6-13; Rom. 16.20 !). Ce sera le fait de l'Eglise, corps de Christ, unie àson chef, en une seule personne (cp. Gen. 1.28).

2.2. Hébreux 2.9-1 8: Jésus, l'homme selon le plan de Dieu
Le verset 9 fait charnière entre l'homme et Jésus (sans aucun titre ici), qui accomplit la prophétie messianique du Psaume 8, par son obéissance jusqu'à la mort (Phi. 2.8). C'est Jésus qui atteindra le but proposé àl'homme en Eden (GaI. 3.16).

Esaïe 53.10 et Héb. 2.10 confirment la volonté mystérieuse et souveraine du Dieu sauveur, qui appelle à la vie des "fils", au prix de la vie de son Fils unique ! Une même origine divine constitue la famille de Dieu (v.11, mais voir Jean 13.13 !).

Par sa victoire sur le diable, Jésus a délivré de la crainte de la mort tous ceux qu'elle ne pourra retenir; ils la subiront, mais sans la redouter (Phi. 1.21-24).

Ce que Jésus n'a pas fait pour les anges, il l'a fait pour les hommes croyants, à l'image d'Abraham (v.16), en prenant leur cause en main (Lam. 3.58). (Voir GaI. 3.7, 9, 29).

Selon Hébreux 2.17, Jésus a été assimilé:
- par l'incarnation (Jean 1.14; 1 Tim. 3.16): à notre nature humaine,
- par sa souffrance dans la vie ici-bas: à notre condition terrestre,
- par sa mort sur la croix: à notre juste condamnation (2 Cor. 5.21).

Ce faisant, il a approché chaque homme pour le sauver. L'avons-nous accepté vraiment comme tel dans tous les domaines de notre vie?

Plein de miséricorde envers les hommes, pour les comprendre et les aider, il est aussi fidèle envers Dieu (Rom. 6.10) dans son rôle actuel de souverain sacrificateur (v.18). Quel précieux Sauveur!

A lui l'obéissance de notre foi.

Jean CHOPARD.
What is Promesses ? Accueil  |  Catalogue  |  Recherche  |  Liens  |  Impressum  |  La Bible