Abonnement     Lettre de nouvelle

Sommaire du n° 71 jul - sep 1984

 



UNE VIE DE PRIERE

Jean-Raymond COULERU
Ce n'est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole (Jean 17.20)

Nous savons que Matthieu nous présente Jésus comme le Roi des Juifs, Marc comme le parfait Serviteur, Luc comme le Fils de l'homme et Jean comme le Fils de Dieu, celui que Dieu a envoyé, celui qui est venu pour accomplir la volonté de son Père et qui pouvait dire : "Je ne fais rien de moi-même, mais je parle selon ce que le Père m'a enseigné" (Jean 8.28).
Et maintenant, l'Envoyé du Père sait que l'heure est venue, l'heure de retourner au Père. Son ministère terrestre arrive à sa fin. Il a encore mis le comble à son amour en Jean 13, puis s'est mis en route, avec les douze, dont il connaissait la perplexité. Que votre coeur ne se trouble point, leur dit-il tendrement. Puis, dans les chapitres 14,15 et 16, il leur fait la promesse de l'envoi d'un autre Consolateur... l'Esprit de vérité que le monde ne connaît pas. Et nous voici arrivés au chapitre 17 de ce merveilleux Evangile, chapitre qui a pu être appelé "la chambre haute", le sanctuaire dans lequel le Fils entre pour plaider en faveur de ceux qu'il va laisser pour un peu de temps.

Certes, tout au long de son ministère, le saint Fils de Dieu a été par excellence l'Homme de prière. On le voit se lever avant le jour et trouver un endroit tranquille pour parler à son Père (Marc 1.35). On le voit aussi le soir monter sur une colline déserte pour intercéder en faveur des siens. Parfois, il priait même toute la nuit. Ici cependant, en Jean 17, Jésus dit : "Je ne prie pas pour le monde, mais pour ceux que tu m'as donnés". Qui sont donc ceux-ci ? Approchons-nous et écoutons ses propres paroles :
"J'ai fait connaître ton nom aux hommes que tu m'as donnés du milieu du monde. lIs étaient à toi et tu me les as donnés; et ils ont gardé ta parole".
Maintenant ils ont connu que tout ce que tu m'as donné vient de toi. Car je leur ai donné les paroles que tu m'as données; et ils les ont reçues et ils ont vraiment connu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m'as envoyé
(Jean 17.6-8).

Que demandait le Fils de Dieu pour ceux que le Père lui avait donnés et pour ceux qui croiraient en Lui par leur Parole ?
- Père saint, garde-les en ton nom, ce nom que tu m'as donné (v. 11)
- qu'ils aient en eux ma joie parfaite... (v. 13)
- Je ne te prie pas de les ôter du monde, mais de les préserver du mal (v. 15)
- Sanctifie-les (ou mets-les à part) par ta parole (v. 17) (Ils ne sont pas du monde, comme moi, je ne suis pas du monde, v.16 ).
- Que tous soient un en nous, pour que le monde croie que tu m'as envoyé... (v. 21)
- Que l'amour dont tu m'as aimé soit en eux... (v. 26)
- Et que moi-même je vive en eux (v. 26), (Transcription A. Kuen, "Parole Vivante").

Et maintenant, notre Seigneur Jésus-Christ poursuit son merveilleux ministère d'intercession en faveur des siens. Christ ressuscité, assis àla droite de Dieu, plaide notre cause. Il est toujours vivant pour intervenir en notre faveur. (voir Rom 8.34 et Héb 7.25, Parole Vivante).

Et nous, frères et soeurs bien-aimés, connaissons-nous quelque chose de la vie de prière du Fils de Dieu ? On a pu dire que "la prière est le levier qui met en mouvement le bras de Dieu " et encore "Un homme n'est pas plus grand que sa vie de prière".

Persévérez dans la prière, veillez-y avec actions de grâces (Col 4.2).

Faites en tout temps par I Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints (Eph 6.18).

Jean-Raymond COULERU
What is Promesses ? Accueil  |  Catalogue  |  Recherche  |  Liens  |  Impressum  |  La Bible