Abonnement     Lettre de nouvelle

Sommaire du n° 72 jan - mar 1985

 



LA SEIGNEURIE DE CHRIST
DANS LA TOTALITE DE LA VIE

Dr. Francis A. Schaeffer

Le Dr. Francis A. Schaefier est entré dans la joie de son Maître le 15 mai 1984. Nous avons perdu en lui un conducteur spirituel qui aura marqué la seconde moitié de notre siècle. Né le 30 janvier 1912 à Philadelphie (USA), il passa son enfance dans un modeste foyer du milieu ouvrier. Il reçut une formation technique, mais se mit ensuite à suivre des études de philosophie. C'est à ce moment-là qu'il décida de faire une étude comparative entre la Bible et la philosophie grecque. Graduellement, il découvrit Dieu ainsi et se convertit tout seul par la lecture des Ecritures, où il trouva des réponses précises aux problèmes que la philosophie lui posait. Puis il fit des études en théologie au Hampton Sydney Collège, en Virginie, où il rencontra aussi Edith Rachel Séville, fille de missionnaires rentrés de Chine, à qui il s'unit en mariage en 1935.

En 1947, une visite en Europe le marqua profondément, et il vint s'établir en 1948 à Champéry avec sa famille. En 1955, il déménagea àHuémoz, où l'oeuvre de l'ABRI fut créée. Dès lors, des milliers de jeunes étudiants ont pu trouver leur Sauveur et Seigneur Jésus-Christ en recevant des réponses précises à leurs questions, leur désespoir, leur recherche.

Francis A. Schaefier a écrit quelque 23 livres et de nombreux articles et contributions. Il entreprit des tournées de conférences dans des collèges, universités et facultés de théologie dans de nombreux pays. Il a également 2 films à son actif. Le premier traite de la création et de la décadence de la culture et de la pensée occidentale ("How Should We Then Live?"). Le second ("What Happened to the Human Ra­ce?") défend le respect de la vie et constitue un défi lancé contre l'avortement et l'euthanasie.

Avec le Dr. Schaefier disparaît une personnalité éminente dont Dieu s'est servi pour amener une réforme dans le concept chrétien touchant à la Seigneurie de Christ dans la totalité de la vie. Francis Schaefier a démontré qu'il n'y a pas de dichotomie entre ce qui est spirituel et ce qui est matériel. Tout appartient à Dieu et dépend de lui. J'ai eu le privi­lège de connaître personnellement le Dr. Schaefier, et j'en ai emporté des souvenirs indélébiles qui ont profondément marqué mes concep­tions et ma vie. C'était non seulement un homme aux grandes qualités spirituelles, mais aussi d'un naturel humble et affable, d'une grande compassion, qui savait gagner la confiance de tous ceux qui entraient en contact avec lui.

Mais le Dr. Schaeffer était aussi un défenseur fervent de I'inerrance des Saintes Ecritures. Toute la Bible est la Parole de Dieu. En conséquence, elle est l'autorité supréme et totale dans toutes les sphères de la vie. La relativisation du concept de la vérité est d'origine humaniste et totalement opposée à la Parole de Dieu, par laquelle le Dieu infini et personnel s'est révélé aux hommes à travers les âges. Comme la vie ne peut pas étre divisée en partie spirituelle et non-spirituelle, Jésus-Christ est Seigneur dans tous les domaines de la vie.

Nous sommes engagés dans une "bataille cosmique" dont notre combat spirituel est la contre-partie dans le monde visible ("The Great Evangelical Disaster", p. 24-25). Il importe alors de sensibiliser les chrétiens au danger actuel consistant à s'accommoder d'une situation grave. Notre culture occidentale et humaniste a rejeté les valeurs éthiques chrétiennes, héritage de la Réforme. La vérité exige toujours la confrontation. En tant que disciples de Jésus-Christ, nous ne pouvons échapper à cette confrontation, mais elle doit être accompa­gnée de la marque visible de l'amour. Vérité et amour sont insépara­bles.

J'ajouterai encore qu'aucune conviction eschatologique ne saurait nous dispenser d'un engagement total dans ce combat. Francis A. Schaeffer était prémillénariste historique, ce qui ne l'a nullement empêché de travailler ardemment à une nouvelle réforme dans la chré­tienté évangélique, réforme qui englobe toutes les sphères de la vie. Nous attendons le Seigneur Jésus-Christ des cieux. Dans cette attente, nous sommes appelés à être le sel de la terre. Mais que faire si le sel devient insipide (Mat 5. 13)? Si les chrétiens se taisent, s'accommodent et ne réagissent plus face à la marée montante de l'humanisme sous toutes ses formes et s'ils ne témoignent plus avec courage que Jésus-Christ est le Seigneur. Dieu devra-t-il alors susciter des pierres qui crient (Luc 19.40)?

La vie de Francis A. Schaeffer, son oeuvre et toute sa famille. quel exemple lumineux de ce que Dieu peut opérer en et à travers un homme qui marche dans la dépendance et dans la fidélité constante envers Dieu!

"Souvenons-nous de nos conducteurs qui nous ont annoncé la Parole de Dieu; considerons l'issue de leur et imitons leur foi" (Héb 13.7)

H. Lüscher
What is Promesses ? Accueil  |  Catalogue  |  Recherche  |  Liens  |  Impressum  |  La Bible