Abonnement     Lettre de nouvelle

Sommaire du n° 82 oct - dec 1987

 



Editorial

Déficience immunitaire

Henri LÜSCHER

"Vous les reconnaîtrez à leurs fruits"(Matt 7. 16).

"...Vous êtes devenus lents à comprendre... vous avez à nouveau besoin qu'on vous enseigne les premiers principes élémentaires des oracles de Dieu: vous en êtes venus à avoir besoin de lait et non d'une nourriture solide. Or quiconque en est au lait n'a pas l'expérience de la parole de la justice, car il est un enfant. Mais la nourriture solide est pour les hommes faits, pour ceux qui, par l'usage ont le sens exercé au discernement du bien et du mal" (Héb 5.11-14).

La fin du vingtième siècle est caractérisée par des événements bouleversants et des situations inhabituelles dont les répercussions sont d'une portée mondiale. Est-ce un prélude des derniers jours et du retour du Christ glorieux ? Tout converge plus ou moins vers un accomplissement prochain des prophéties bibliques de l'Ancien et du Nouveau Testament. Tandis que l'Eglise de Jésus-Christ, son épouse, se prépare à son enlèvement lors du retour de Christ, la pseudo-église, elle, se prépare à recevoir l'antichrist, après avoir été "vomi de la bouche du Témoin fidèle et véritable, de l'Auteur de la création de Dieu" (Apoc 3.14-16).

Dans mes divers et nombreux contacts avec des responsables d'églises, je constate une situation des plus préoccupantes : l'Eglise passe par une phase de perte de sensibilité, de discernement au niveau théologique et éthique. En théologie nous assistons à une dilution et une ignorance des vérités fondamentales; rien d'étonnant s'il en résulte un renversement des valeurs chrétiennes.

Il y a étrange similitude entre les caractéristiques de la maladie nouvelle, du "Syndrome Immuno-Déficitaire Acquis" et celles de la chrétienté. Cette maladie est causée par un virus appelé HIV (Human-deficency virus). Ce virus est l'agent pathogène de cette maladie et transmet les informations génétiques aux cellules dans lesquelles il s'est introduit. Il s'intègre dans la chaîne d'ADN du globule blanc, appelé T4, qui l'a accueilli. N'étant ainsi pas détecté par les propres pouvoirs de la cellule qui l'a reçu, il peut s'y multiplier tout à son aise, mais finit par la tuer. La gravité de cette maladie tient au fait que ce virus s'attaque à une catégorie de globules blancs dont le rôle est de détecter tous les germes agressant notre organisme, et de mobiliser contre eux d'autres globules pour les détruire. En leur absence, la porte est ouverte à toutes sortes d'infections, même banales, qui peuvent devenir fatales.

Ce dont souffre l'Eglise aujourd'hui est l'incapacité de détecter les corps agresseurs pour les combattre ensuite avec efficacité. Nous vivons une époque caractérisée par une déficience immunitaire spirituelle et morale. L'Eglise réagit à peine à l'intrusion d'agents étrangers à la parole de Dieu. Car, pour la plupart de ses membres, cette dernière n 'est plus le critère absolu. Nous baignons dans un climat humaniste qui exerce une énorme influence sur nous et nos enfants. L 'éducation chrétienne selon l'Ecriture est contrecarrée par un enseignement public qui part de la présupposition que l'homme n'a pas été créé à l'image de Dieu, mais qu'il est le produit d'une évolution théiste ou athée. La conscience publique en est insensibilisée et l'Eglise en subit les effets néfastes. De faux raisonnements s'y installent et l'Evangile est compris et prêché d'une façon diluée. La sainteté et la justice de Dieu, le péché, la croix du Calvaire où le Fils de Dieu a expié nos péchés, la confession des péchés, la repentance et la foi en le Rédempteur sont affaiblis ou même mis de côté. De ce fait, les vérités fondamentales que Dieu a révélées dans la Bible sont ignorées en partie ou mal comprises. De fausses doctrines s'infiltrent sournoisement dans l'Eglise, telles que la négation des peines éternelles dont on ne parle quasiment plus, alors que Jésus, Fils de Dieu, les a clairement enseignées (Matt 25.46). On parle beaucoup de l'amour de Dieu tout en ignorant ce que cela implique. Tout cela aboutit à une éthique de tolérance qui entraîne l'écroulement des valeurs absolues données par Dieu dans la Bible.

D'autre part, une grande ouverture a été créée vers une théologie de l'expérience. Cette forme de théologie se propage dans le monde entier et fausse tout raisonnement basé sur les vérités fondamentales de l'Ecriture. Je crains que notre génération se "drogue" d'expériences et passe à côté de l'essentiel. On est à l'affût "d'une seconde expérience", de "la pluie de la dernière saison", de "plus de puissance", d'un "certain renouveau" et ainsi de suite. Tragiquement l'Eglise est incapable de discerner et de réagir parce que la base lui fait défaut.

L'Eglise est appelée à prêcher et à vivre un christianisme solide. Elle ne peut rester neutre. Elle doit savoir démasquer l'ennemi et lutter contre lui de toutes ses forces. Cet ennemi c'est le diable avec ses pouvoirs de séduction et de ténèbres (Eph 6). C'est une bataille contre les raisonnements qui s'élèvent contre Dieu sous quelque forme que ce soit (2 Cor 10.3-6). Nous lançons un appel urgent à tout chrétien, à tous les responsables des églises: réagissez contre l'infiltration d'éléments étrangers aux Ecritures! Dieu nous a équipés pour cette bataille, et nous ne devons pas craindre de nous engager à fond. En effet, tout chrétien régénéré, donc né de nouveau, possède potentiellement la puissance du Saint-Esprit pour servir le Christ et témoigner pour lui, vu que le Saint-Esprit qui l'a scellé et qui habite en lui en a fait un membre du Corps de Christ (Rom 8.9; 1 Cor 12.13; Jean 14.15-17; Actes 1.8). L'épître aux Ephésiens nous enseigne que toute la trinité de Dieu est à l'ouvre pour nous faire avancer sur le sentier de la foi.

Il nous faut absolument revenir à une instruction systématique et solide de la Bible. Nos prédications doivent être vigoureuses et bien étayées de la Parole. L'exposition systématique de la Bible est une nécessité dans nos églises, afin que les chrétiens acquièrent du discernement spirituel pour ne pas être entraînés à tout vent de doctrine. La lecture et l'étude systématique de la Bible avec la prière sont les deux piliers d'une église solide, capable de réagir contre des corps étrangers à la Parole. Relevons donc le défi de la déficience immunitaire spirituelle et sortons de notre apathie pour combattre le bon combat". Ainsi nous serons "plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés "(Rom 8.31-39).

Henri LÜSCHER


What is Promesses ? Accueil  |  Catalogue  |  Recherche  |  Liens  |  Impressum  |  La Bible