Abonnement     Lettre de nouvelle

Sommaire du n° 86 oct - dec 1988

 



CHRONIQUE DE LIVRES
Titre: La foi en pratique (synapse éthique no1), 48 pages
Auteur: Pierre Courthial
Editeur: Edition Kerygma, 33 Av. Jules Ferry, Aix-en-Provence
Jean-Jacques DUBOIS

Excellent opuscule qui remet en valeur l'éthique selon la Bible. Il dénonce ce qu'on appelle « la morale de situation » correspondant au bon plaisir des hommes et qui revient à dire que le Droit doit être calqué sur les moeurs alors que le Droit devrait régir les moeurs.
L'ouvrage traite de trois sujets:

1. Le fondement de la Loi morale

L'auteur montre où aboutit l'humanisme, « la religion, le culte de l'homme prétendument autonome ». Il aboutit à la destruction de l'homme par l'homme! Pourquoi? Parce que « l'homme ne trouve plus de fondement vrai, solide, permanent, au Droit et à la morale ». Ainsi l'homme ne peut être vraiment sauvé « que par Dieu ». D'autonome, l'homme qui se convertit en Jésus-Christ devient l'homme théonome, c'est-à-dire qui accepte la Loi de Dieu comme règle.

2. Le double rôle de la Loi de Dieu pour tous les hommes

Chaque homme possède, du fait de sa conscience, un sens du bien et du mal. Ainsi, le premier rôle de la Loi de Dieu pour tous les hommes « est de conserver et de promouvoir quelque humanité, et donc quelque sens moral, en l'homme, sans quoi l'histoire des sociétés humaines et la vie de chaque indi­vidu sombreraient dans un chaos indescriptible ». La pire tentative est celle qui veut effacer ce que Dieu a déposé dans la conscience de tout homme (notion du bien et du mal) et l'empêcher de connaître la Révélation écrite comme fon­dement et norme de l'éthique. Les chrétiens sont appelés à s'opposer à toute perversion de la Loi morale universelle comme à toute « démoralisation du Droit ».

Si le premier rôle de la Loi morale pour tous les hommes est celui d'un garde-fou, le second rôle est celui d'un miroir (cp. Jacques 1.23-24) qui montre à l'homme qu'il n'est pas ce qu'il doit être. Là commence le sens de la culpabilité mais il faudra la révélation de la grâce rédemptrice par les Saintes Ecritures pour rendre possible la réconciliation de l'homme avec Dieu.

3. Le double rôle de la Loi de Dieu dans la vie des chrétiens fidèles

Ceux-ci doivent se garder de deux dangers:

Le légalisme « cette prétention à vouloir se justifier soi-même devant Dieu par les oeuvres de la Loi », et l'antinomisme qui consiste à « vouloir se dispenser de la nécessaire vérité de la Loi de Dieu ». L'auteur développe sa pensée sur le légalisme et l'anti­nomisme et, dans un condensé admirable montre comment l'Evangile et la Loi sont « noués » dans la vie chrétienne.

L'auteur montre pour conclure que l'éthique chrétienne ne peut être réduite au seul commandement abstrait et indéfini de l'amour, surtout lorsque la notion d'amour évacue celle de la vérité et devient un paravent pour justifier la pratique du péché

Jean-Jacques DUBOIS
What is Promesses ? Accueil  |  Catalogue  |  Recherche  |  Liens  |  Impressum  |  La Bible