Abonnement     Lettre de nouvelle

Sommaire du n° 8 oct - dec 1968

 



Lettre à mon ami Jean-Louis (5)

Mon cher Jean-Louis,

Te basant sur ce que Jésus-Christ dit un jour à ses disciples: «II y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père» (Jean 14, 2), tu en déduis que tous les humains se retrouveront après la mort, dans le lieu appelé ciel.
Si je comprends bien ta pensée, les mots «plusieurs» et «demeures» utilisés par Jésus sont ici synonymes, le premier de «nombre illimité», le second de «compartiments».
En outre, comme la plupart des gens qui nous entourent, tu te représentes Dieu sous les traits d'un vénérable vieillard plein de bonté et d'indulgence, qui pardonne toujours les péchés de tous les hommes, sans exception.
De déduction en déduction, tu arrives à la conclusion que personne ne sera exclu du ciel. Il est tellement vaste et l'amour de Dieu si grand, que tous - bouddhistes, chrétiens, musulmans, païens, athées, et j'en passe - y entreront sans coup férir et trouveront une place à leur convenance! Chaque religion ou philosophie particulière y aura son compartiment bien déterminé, réservé à elle seule et strictement séparé des autres, cela dans une paix et une tranquillité parfaites!
Ta conception du ciel te permet de te comporter ici-bas comme le riche de la parabole (Luc 12, 15), c'est-à-dire de manger, de boire, de te réjouir, de profiter au maximum et sans aucune retenue de tous les plaisirs que le monde t'offre, sans te soucier que ton attitude plaise ou non à Dieu, ni de ce qui se passera après ta mort, ta place étant assurée dans le ciel !
Tu me connais assez bien pour savoir que je ne partage pas ton opinion. Le verset de la Bible que tu cites à l'appui de ta thèse ne peut pas être interprété comme tu le fais; ton interprétation ne correspond pas du tout à ce que Jésus a voulu dire à ses disciples (et à nous), en s'exprimant comme il l'a fait.
Je te montrerai prochainement la fausseté de ton raisonnement et t'expliquerai de quelle manière il faut comprendre le verset en question pour être dans le vrai.
Bien affectueusement
ton ami, André-Georges


What is Promesses ? Accueil  |  Catalogue  |  Recherche  |  Liens  |  Impressum  |  La Bible